Madagascar: FVTM - Revendiquer ses droits

La fédération des femmes paysannes de Madagascar ou « Federasiona Vehivavy Tantsaha Malagasy » (FVTM) a son mot à dire concernant la célébration de la journée internationale des droits de la femme qui aura lieu le 8 mars prochain. 104 ans déjà.

Elle a fait une déclaration et se demande ainsi « quelle est la situation actuelle de la vie de la femme, particulièrement la femme paysanne malgache, après ce siècle de revendication de ses droits». Pour cette fédération, le 8 mars est le moment idéal pour s'exprimer et revendiquer ses droits humains, droits politique, économique et social, selon les accords internationaux déjà signés et ratifiés par Madagascar, devenant ainsi des lois applicables sur le territoire.

Cette déclaration vise à exprimer les réalités vécues par les femmes paysannes et les paysans durant 2020 dans le contexte de la Covid-19, les conséquences du changement climatique ainsi que la stratégie déployée pour y faire face. De même, cette déclaration est un moyen pour la FVTM de partager son point de vue et ses recommandations pour pallier les problèmes rencontrés actuellement et dans les années futures.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.