Angola: Le pays prévoit de vacciner 52% de la population contre Covid-19

Luanda — La ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, a annoncé, ce jeudi, à Luanda, la vaccination de 52% de la population angolaise contre le Covid-19.

Il s'agit de 16.823.284 Angolais de plus de 16 ans, à savoir des personnes exposées en permanence, telles que les professionnels de la santé, des services sociaux et de l'ordre public et de la sécurité, à risque de morbidité et âgées de 40 ans ou plus.

L'Angola a reçu, mardi, 624 mille doses de vaccin contre le Covid-19, dans le cadre de l'Initiative Covax.

Il s'agit du premier lot mis à disposition par COVAX-Facility, dans le cadre d'un total de 2.172 mille doses qui devrait arriver dans le pays jusqu'à la fin du mois de mai.

L'Angola devrait recevoir, d'ici la fin juin, 6,4 millions de doses d'AstraZeneca ou autres disponibles pour couvrir les besoins de la première étape du plan de vaccination contre le Covid-19, défini par le ministère de la Santé, couvrant 20 pour cent de la population.

Le gouvernement angolais travaille avec le Mécanisme Covax, codirigée par l'Alliance Gavi, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation pour les épidémies (CEPI), afin de garantir que le pays ait accès aux vaccins.

Selon la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse, dans un premier temps, les Angolais considérés à haut risque à Luanda, Cabinda et Benguela seront les premiers vaccinés contre le Covid-19, car ces provinces ont le plus grand nombre de cas.

Cela représente 20 pour cent de la population angolaise, totalisant 6 419 534 personnes.

Dans le cadre de la lutte et de la prévention contre le Covid-19, le gouvernement angolais a déboursé trente-deux milliards de kwanzas.

Le pays a également obtenu un soutien des agences des Nations Unies, évalué à 6,2 millions de dollars en réactifs et matériel de biosécurité.

Il s'agit de 16.823.284 Angolais de plus de 16 ans, à savoir des personnes exposées en permanence, telles que les professionnels de la santé, des services sociaux et de l'ordre public et de la sécurité, à risque de morbidité et âgées de 40 ans ou plus.

L'Angola a reçu, mardi, 624 mille doses de vaccin contre le Covid-19, dans le cadre de l'Initiative Covax.

Il s'agit du premier lot mis à disposition par COVAX-Facility, dans le cadre d'un total de 2.172 mille doses qui devrait arriver dans le pays jusqu'à la fin du mois de mai.

L'Angola devrait recevoir, d'ici la fin juin, 6,4 millions de doses d'AstraZeneca ou autres disponibles pour couvrir les besoins de la première étape du plan de vaccination contre le Covid-19, défini par le ministère de la Santé, couvrant 20 pour cent de la population.

Le gouvernement angolais travaille avec le Mécanisme Covax, codirigée par l'Alliance Gavi, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation pour les épidémies (CEPI), afin de garantir que le pays ait accès aux vaccins.

Selon la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse, dans un premier temps, les Angolais considérés à haut risque à Luanda, Cabinda et Benguela seront les premiers vaccinés contre le Covid-19, car ces provinces ont le plus grand nombre de cas.

Cela représente 20 pour cent de la population angolaise, totalisant 6 419 534 personnes.

Dans le cadre de la lutte et de la prévention contre le Covid-19, le gouvernement angolais a déboursé trente-deux milliards de kwanzas.

Le pays a également obtenu un soutien des agences des Nations Unies, évalué à 6,2 millions de dollars en réactifs et matériel de biosécurité.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.