Bénin: Arrêtée, Reckya Madougou est accusée de tentative de sabotage de l'élection présidentielle

Arrêtée mercredi 3 mars à la sortie d'un meeting politique à Porto Novo, Reckya Madougou, candidate recalée des Démocrates à la présidentielle, a été présentée au procureur spécial de la Cour de Répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Celle-ci lui reproche un financement d'opérations destinées à saboter le scrutin. L'avocat de Reckya Madougou dénonce le traitement dont elle fait l'objet.

Jeudi 4 mars, après sa première nuit de garde à vue, Reckya Madougou a été présentée au procureur en présence de ses avocats. La rencontre a duré dix minutes. Juste après, le procureur a fait une déclaration à la presse. Selon son rapport, la mise en cause aurait financé des opérations destinées à saboter l'élection présidentielle à venir le 11 avril.

« L'un des plus proches collaborateurs de Madame Reckia Magoudou est entré en contact avec le colonel Ibrahim Mama Touré. Le but est de provoquer la terreur et de parvenir à faire suspendre le processus électoral en cours. Le colonel accepte la mission. Les deux définissent les modalités avant de s'accorder sur son coût. De l'aveu du colonel chargé de l'exécution de la mission, il ressort que cette somme a été envoyée par madame Reckia Madougou », a déclaré Mario Metonou.

En attente d'un possible placement en détention provisoire

Une déclaration prématurée, selon l'avocat de l'opposante, Me Renaud Agbodjo, qui dénonce u non-respect de la présomption d'innocence : « Au moment où le procureur faisait sa déclaration, Madame Reckya Madougou n'avait pas encore été entendue sur ces faits. Elle n'a pas été confrontée à celui qui l'accuse. Je ne peux pas comprendre que monsieur le procureur spécial s'empresse, comme s'il avait un intérêt à voir son image ternie dans cette période où elle s'est lancée dans une campagne préélectorale. »

Après la CRIET à Porto Novo, l'opposante du parti Les Démocrates a été ramenée à Cotonou, puis auditionnée. Sa résidence a été perquisitionnée. Reckya Madougou devra revenir devant le même procureur pour savoir si elle sera placée ou non en détention provisoire.

Partagez ce poste. Exigez que Reckya soit libéré maintenant ! #libérezreckya

Publiée par Reckya Madougou sur Mercredi 3 mars 2021

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.