Cote d'Ivoire: Cohésion sociale - Ahoua N'Doli œuvre pour la libération des jeunes incarcérés suite à la désobéissance civile

Après de longs plaidoyers et négociations menés par l'Inspecteur général d'État, Théophile Ahoua N'Doli, auprès des autorités judiciaires et militaires du pays, il a obtenu la libération de 14 jeunes d'Abongoua, village de la sous-préfecture d'Arrah, dans le Moronou, arrêtés suite à leur incivisme lors de troubles communautaires.

C'est l'Inspecteur général d'État, lui-même, qui s'est rendu au camp de gendarmerie d'Agban à Abidjan, pour accueillir à leur sortie de cellules ces jeunes qui ont malheureusement emprunté la mauvaise voie de la violence sous l'influence de certains hommes politiques. Un véhicule leur a été spécialement affrété, pour les ramener à Abongoua, à leurs familles.

A leur arrivée, ce fut dans la liesse populaire, ponctuée par des pleurs de joie que ledit village a accueilli ses enfants. Ceci, pour exprimer sa joie de les revoir et surtout dire merci à Ahoua N'Doli Théophile, qui a mis tout en œuvre pour ramener leurs enfants.

Une fois à Abongoua, l'Inspecteur général d'État n'a pas manqué de leur donner des conseils devant leurs parents, pour que ces actes d'incivisme, porteurs de germes de troubles et de conflits communautaires, ne se reproduisent plus dans la région.

Les jeunes ont reconnu s'être mal comportés. Ils ont ainsi regretté leurs actes tout en révélant que durant cette période d'incarcération, ce sont ceux qu'ils croyaient combattre qui leur sont venus en aide. Particulièrement Ahoua N'Doli, qui assurait leurs frais de santé et de nourriture. Ils ont tenu à lui transmettre leurs remerciements et aussi promettre de ne plus se retrouver dans de telles situations. Mieux, ils ont promis de dissuader tous ceux qui pourraient être tentés d'entreprendre des actions pareilles.

Le chef du village d'Abongoua, Nanan Eba Ehui Serge, heureux d'accueillir ses enfants, a d'abord traduit sa gratitude et ses profonds remerciements à l'Inspecteur général d'État, avant d'exprimer sa joie et sa satisfaction au nom de tout le village d'Abongoua.

Nanan Eba Ehui n'a pas manqué, lui aussi, de prodiguer des conseils à ses fils pour que cela ne se répète plus à Abongoua. "C'est une grande satisfaction pour nous de voir nos enfants partis du village, revenir ici parmi nous. Nous voulons dire grand merci au ministre Ahoua N'doli, grâce à qui nous avons obtenu la libération de nos enfants. A nos enfants, nous disons que les temps sont durs. Il ne faut pas faire des choses qui menacent la paix et la cohésion sociale, notamment en suivant des conseils inappropriés ou sous l'influence de la drogue. Nous disons à ces jeunes de penser à l'avenir et surtout à leurs enfants. Ce sont les conseils que nous leurs donnons tous les jours. Les enfants doivent revenir à nos traditions où le respect est de mise", a déclaré Nanan Eba Ehui.

Il a également tenu à dire merci au député sortant, ANE Boni, et à l'opérateur économique N'GUESSAN Ahondjon, par ailleurs candidat à la députation dans la circonscription d'Arrah, connu pour son humanisme.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.