Afrique: CAN U20 | Match de classement pour la 3e place - Gambie-Tunisie (Ce soir à 21h00) - Sur une note positive !...

Pleurer sur son sort ne sert à rien. Nos jeunots ont une occasion de se racheter ce soir en clôturant leur participation à cette CAN sur une note positive. Terminer troisièmes à l'échelle africaine est une performance en soi.

Ce soir, le rideau tombera sur la première participation d'une sélection nationale U20 à une phase finale d'une Coupe d'Afrique des Nations. En effet, l'équipe de Tunisie U20 affrontera ce soir à 21h00 son homologue gambienne en match de classement pour la 3e place. Sur le papier, c'est déjà une performance en soi pour une première participation à une phase finale d'une Coupe d'Afrique des Nations, dans un pays où l'infrastructure sportive est délabrée et où la formation dans les centres de jeunes footballeurs n'est pas au point. Toutefois, la FTF, il faut le reconnaître, a mis à disposition du staff technique et des joueurs les conditions optimales de réussite. Notre sélection nationale U20 n'a manqué de rien et a bénéficié de conditions de préparation dignes d'une équipe de pros.

Atteindre le carré d'as est, comme nous le disions, une performance d'autant qu'il s'agit d'une première participation à un tournoi continental. Mais ce qui intrigue, c'est que sur le terrain, nos jeunes joueurs n'ont cessé de reproduire les mêmes erreurs depuis le début du tournoi, notamment sur le plan défensif. Le gardien Elyès Damergi a beau avoir un bon gabarit (1m87), il a encaissé 6 buts depuis le début du tournoi dont 4 en un seul match et pour cause : il n'a jamais su placer et replacer ses défenseurs. Quant à nos attaquants, tous sans exception, se sont montrés frivoles, gaspillant ainsi beaucoup d'énergie et, surtout, des occasions à la pelle. Enfin, un dernier enseignement à retenir en prévision de l'ultime sortie de notre sélection nationale U20 dans cette CAN : il faut savoir exploiter à bon escient les moments forts du match en allant jusqu'au bout des actions offensives.

« Ne pas être sévère avec ces jeunes »

Après l'élimination par l'Ouganda, notre sélectionneur national U20 a fait son bilan. Aussi mitigé soit-il, il y a du négatif mais aussi du positif, selon lui, dans ce bilan de la première participation d'une sélection nationale U20 à une phase finale de la CAN : « Comme d'habitude, nous avons encaissé un but tôt, ce qui a bouleversé nos plans. Nous n'étions pas si mauvais. Nous avons bien fait circuler le ballon en première mi-temps et réduit le score dans un bon timing. A l'entame de la deuxième mi-temps, nous avons encore une fois encaissé un but tôt qui a rendu notre tâche encore plus difficile. Encaisser tôt des buts ne devra pas devenir un problème récurent. Il faut travailler là-dessus.

Sur un autre volet, nous étions à court physiquement. Jeunes, mes joueurs n'ont pas pu répondre présents sur le plan physique à cause du voyage de Nouadhibou à Nouakchott et les 120 minutes jouées contre le Maroc. Toutefois, nous avons fait de belles choses dans cette CAN. Il y a du positif dans cette participation. Il ne faut pas être sévère avec ces jeunes. Ils ont fait de leur maximum. Nous aurions voulu, certes, aller plus loin dans ce tournoi. Hélas, notre parcours s'est arrêté au stade des demi-finales. Nous avons tout de même une dernière chose à faire. Nous avons un match de classement pour la troisième place à jouer ce soir qui s'apparente à une petite finale. », a-t-il déclaré sur la page officielle de la FTF après le coup de sifflet final du match face à l'Ouganda.

Cette petite finale comme le dit si bien Maher Kanzari, lui et ses joueurs ont le devoir de la réussir. Car pleurer sur son sort ne sert à rien. Nos jeunots ont une occasion de se racheter ce soir en clôturant leur participation à cette CAN sur une note positive. Terminer troisièmes à l'échelle africaine est une performance en soi. Encore faut-il avoir l'aptitude de la réaliser ?

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.