Congo-Brazzaville: Assurances - De bonnes perspectives pour le marché congolais

Impacté par la crise sanitaire de Covid-19, le secteur des assurances au Congo se remet progressivement grâce aux réformes engagées par les autorités qui promettent de nouvelles mesures pour assainir le marché national.

Lors du récent Conseil des ministres de la Conférence interafricaine des marchés d'assurances( Cima), le ministre délégué en charge du Budget, Ludovic Ngatsé, a salué le 2 mars la dynamique du secteur des assurances en République du Congo. « La crise sanitaire que tout le monde connaît bien a eu des répercussions sur le secteur des assurances. Mais nos sociétés d'assurances se portent relativement bien. Le marché est plutôt assaini », a estimé Ludovic Ngatsé.

Il s'est surtout appuyé sur l'état de santé actuel de la société publique, Assurances et réassurances du Congo(ARC), sauvée d'une longue crise financière et sociale qui a duré plusieurs années. Le ministre de tutelle a fait savoir que des efforts sont en cours pour que l'Etat congolais recapitalise complètement cette société et continue de mettre les moyens nécessaires à la consolidation des acquis ainsi que des activités de l'entreprise publique des assurances.

Il faut signaler que le Congo assure actuellement la présidence de la Cima. Au cours de la première session annuelle du Conseil des ministres, qui s'est tenue par visioconférence, les participants ont évoqué le fonctionnement de l'institution panafricaine, l'état des lieux du marché africain, les réformes en cours, y compris le changement intervenu à la tête du secrétariat général de l'organisation avec l'élection du Camerounais Blaise Abel Ezo'o Engolo.

La Cima est créée en 1962, à Paris, lors de la Conférence internationale des contrôles d'assurances (Cica), regroupant la France et les quatorze pays africains. Le 10 juillet 1992, la Cica devient Cima, à travers la signature du Traité de Yaoundé, qui institue une organisation intégrée de l'industrie des assurances dont l'organe communautaire est la Cima.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.