Algérie: Affaires religieuses - La question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"

Alger — Les services du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs ont indiqué que la question de la prière surérogatoire des Tarawih était "en cours d'examen" dans le cadre d'un protocole sanitaire incluant le programme du mois sacré du Ramadhan, a indiqué vendredi un communiqué de la cellule d'information du ministère.

La question de la prière des Tarawih est "en cours d'examen dans le cadre d'un protocole sanitaire incluant le programme du mois sacré du ramadhan", et ce en collaboration avec le Comité scientifique du ministère de la Santé.

Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs publiera "au moment opportun" un communiqué officiel concernant le programme du ramadhan sur son site officiel et sa page Facebook, ajoute le communiqué.

Lire aussi: Les décisions d'autoriser ou d'annuler les Tarawih relèvent des autorités concernées

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière avait indiqué, jeudi, que les décisions relatives à l'autorisation ou l'annulation de la prière surérogatoire des Tarawih durant le mois de Ramadhan de cette année relevaient "exclusivement" des prérogatives des autorités concernées en relation avec la commission ministérielle de la Fetwa.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.