Sénégal: Manifestations suivies de mort d'homme - Le gouvernement sort de sa réserve

Le Gouvernement du Sénégal a présenté hier, jeudi, ses condoléances à la famille du jeune tué à Bignona, tout en condamnant les actes de violence, pillages et destructions des biens et en mettant en garde certains médias.

Dans un communiqué signé par le ministre Oumar Guèye, il est ainsi écrit : « Les manifestations notées les mercredi 03 et jeudi 04 mars 2021, en violation flagrante de l'état de catastrophe sanitaire proclamé le 20 février 2021, ont donné lieu à des actes regrettables de vandalisme et de violence, ayant malheureusement conduit à une mort d'homme en la personne de Cheikh Ibrahima Coly. Le Gouvernement présente ses condoléances et exprime sa compassion à la famille de la victime. Une enquête a été diligentée pour déterminer les circonstances du décès ».

Dans la foulée, le texte relève : « Le Gouvernement condamne fermement les actes de violence, les pillages et destructions de biens publics et privés et exprime sa solidarité aux personnes physiques et morales impactées par ces actes, dont les instigateurs, auteurs et complices seront recherchés et poursuivis conformément à la loi. En outre, le Gouvernement met en garde contre la couverture tendancieuse des événements par certains médias, de nature à attiser la haine et la violence ».

Pour finir, le texte note : « Le Gouvernement continuera à prendre toutes les dispositions nécessaires au maintien de l'ordre public conformément aux lois et règlements en vigueur».

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.