Sénégal: La mairie de Médina Wandifa incendiée

Médina Wandifa — Des manifestants réclamant la libération de l'opposant Ousmane Sonko ont mis le feu vendredi à la mairie de Médina Wandifa, dans la région de Sédhiou (sud), a constaté l'APS.

Le feu a consumé les registres des actes de naissance, de mariage et de décès.

Les manifestants ont également incendié les deux bus acquis par le biais de la coopération entre la mairie de Wandifa et celle de Santander en Espagne.

Ils ont saccagé une école privée et la maison du député Seny Faty.

Dans la ville de Sédhiou également, des jeunes sont descendus dans les rues pour réclamer la libération du député Ousmane Sonko.

En réaction, les forces de l'ordre ont quadrillé les points les plus sensibles de la ville pour rétablir l'ordre.

Mais les manifestants ont réussi à saccager les bureaux de l'inspection régionale des eaux et forêts, dont cinq voitures au moins ont été incendiées. Ils ont également mis le feu aux tricycles de la mairie de Sédhiou.

Les manifestations ont causé plusieurs autres dégâts matériels.

Des manifestations accompagnées parfois de pillages ont éclaté dans plusieurs villes sénégalaises, depuis l'arrestation mercredi de l'opposant Ousmane Sonko, accusé de viol et de menaces de mort par une masseuse.

Au moins deux personnes ont été tuées depuis le début de ces évènements.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.