Gabon: " Adieux à Maitre Méré"

"Il s'en est allé comme nous nous en irons tous un jour"dixit l'ancien Premier ministre gabonais Raymond Ndong Sima dans un libre propos. Un hommage rendu à Me Fabien Méré, décédé en exil, précisément en France où il a mené pacifiquement la lutte pour la libération de son pays le Gabon, contre le pouvoir en place.

Le désaccord politique ne peut pas tout expliquer, tout excuser, tout justifier. Nous avons encore nos us et nos coutumes. On doit marquer une pause et accorder un ultime respect à celui qui a été là avec nous, parmi nous.

C'est une mauvaise pratique qui tend à s'enraciner avec le durcissement des relations politiques entre les uns et les autres. On l'avait déjà observé à la mort de Pierre Claver Zeng. Certains avaient fait de la protestation de ses fans une affaire du Woleu-Ntem. Or il appartenait à tout le Gabon.

Et bis repetita avec la mort de Maitre Méré. Il avait ses convictions, ce n'est pas pour autant qu'il n'était plus notre camarade, notre collègue, notre compatriote.

Ces interdictions des espaces où un dernier hommage pourrait être rendu jettent de l'huile sur le feu. Elles n'oeuvrent pas à l'apaisement. Elles ne préparent pas les rapprochements, elles contribuent à préparer l'affrontement.

Merci à ceux qui lui ont rendu un dernier hommage, à ses confrères, avocats qui lui ont témoigné une ultime sympathie.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.