Madagascar: Journée des droits de la femme - Les Antsiranaises dans la fièvre des préparatifs

Tous les yeux sont braqués sur la ville d'Antsiranana , pour la célébration de la journée internationale de la femme tant attendue par les associations féminines.

MAINTENANT, tous les yeux sont braqués sur la ville d'Antsiranana, pour la célébration de la journée internationale de la femme tant attendue par les associations féminines. Elle est devenue l'objet d'une attention nationale car c'est dans cette ville que le couple présidentiel, entouré des hautes personnalités issues de la gente féminine, élues ou désignées, passera la fête avec les femmes Antsiranaises. Ils y seront attendus dès dimanche prochain et y séjourneront pendant quatre jours.

Cette année, ladite célébration est placée sous le thème «Leadership féminin pour un futur égalitaire dans le monde de Covid-19». C'est pourquoi, la journée du 8 mars sera célébrée dans un contexte particulier lié à la pandémie de Covid-19, tout en considérant la flambée de nombre de cas positifs dans la région Diana et plus particulièrement dans la préfecture de Nosy-Be.

« Nous allons l'organiser dans le contexte de covid-19, nous demandons à toutes les femmes, à tous les participants ce jour de se munir d'un masque, de respecter les gestes barrières» a affirmé la présidente de l'association de 8 mars à Antsiranana.

Quoi qu'il en soit, les préparatifs de la journée vont bon train . À quelques jours de la célébration, les concertations se multiplient entre les principaux acteurs impliqués dans l'organisation. Les différentes rencontres leur ont permis de planifier et d'harmoniser les activités retenues.

Ainsi, une délégation forte de la présidence, de l'association Fitia et des ministères sont déjà arrivés dans la capitale du Nord depuis hier. Deux membres du gouvernement ont été aussi accueillis à l'Aéroport dans la matinée à bord d'un avion de la compagnie Tsaradia.

Des activités sont déjà en marche depuis le 1er mars . En prélude à cette journée, tout a débuté par l'embellissement des avenues portant les noms des femmes et le nettoyage de la devanture du CECJ ou « Centre d'Écoute et de Conseil Juridique » sur la violence sexuelle et basée sur le genre . Puis, l'organisation a fait appel aux femmes membres des associations, des groupements, les femmes bureaucrates pour suivre une série de formations et de conférence-débats. Des kits de lavage des mains sont installés à toutes les entrées.

En outre, les femmes Antsiranaises ont mené une campagne de sensibilisation sur la violence basée sur le genre, mariage d'enfants, éducation citoyenne, planning familial auprès des écoles primaires et collège dans la ville d'Antsiranana.

Femme engagée

Car l'un des thèmes proposés lors des conférence débats est « La femme victime de dégradation de l'environnement », les participants ont également discuté l'engagement de la femme pour la protection de l'environnement. Tous et toutes ont reconnu que les femmes ont un rôle important à jouer dans la préservation de l'environnement et des ressources naturelles ainsi que dans la promotion du développement durable.

C'est pour cette raison que la Première dame Mialy Rajoelina participera au reboisement de raphia et de bambou qui aura lieu au Lac Mahery dans la commune rurale de Sakaramy dimanche prochain. Ce rendez-vous verra la présence des femmes ministres, épouses des ministres , des élues et les membres des associations des femmes dans les communes avoisinantes de Sakaramy. Puis , le repeuplement de la forêt de mangrove dans la commune rurale Ramena précédera la cérémonie officielle de la Journée Internationale de la Femme à Antsiranana.

« Il ne peut y avoir de développement durable sans la pleine participation des femmes » affirme la députée Jocelyne Rahelihanta, vice-président de l'assemblée nationale.

Comme d'habitude, la Place Ritz abritera la célébration officielle et elle sera pimentée d'un grand carnaval coloré, d'un repas convivial, du concours de danses traditionnelles... Car la politique de féminisation du sport évolue vers l'enjeu d'égalité réelle entre les femmes et les hommes, les Antsiranais auront droit aux matchs de basket et de football féminin ainsi qu'au combat traditionnel « Morengy» qui opposera des fameuses combattantes de la région.

Des soirées dansantes animées par Viavy Chila et Farah Johns clôtureront la journée féminine dans le Nord.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.