Madagascar: Santé - L'argent colloïdal, leurre ou remède-miracle"?

analyse

Beaucoup de guérisons se trouveraient-elles sous le couvercle d'une petite bouteille opaque, dont la solution aqueuse renferme des ions d'argent et d'infimes particules en suspension"? Car il semblerait que l'argent colloïdal élimine un nombre impressionnant d'espèces de microbes, virus, bactéries, parasites, moisissures, champignons, mycoplasmes, le tout sans effet secondaire notoire.

Pour déblayer le terrain, il est indispensable de remonter le temps passé car l'argent colloïdal est un remède de grand-mère, à cette particularité près que la vieille femme a vécu il y a de cela longtemps, très longtemps, dans la plus Haute Antiquité et peut-être même avant. L'argent était déjà connu et utilisé pour ses propriétés germicides et bactéricides. Frank Goldman, dans son livre "Une arme secrète contre la maladie": l'argent colloïdal", procède à ce regard rétrospectif d'historien": L'argent était employé dans des ustensiles destinés aux enfants afin de les protéger contre des maladies dont l'origine n'était pas connue en ces temps-là. L'expression "naître avec une cuiller d'argent dans la bouche" ferait-elle allusion à ces temps anciens"? Alexandre le Grand (356-323 av JC) transportait son eau dans des récipients en argent. La nourriture des Grands était servie dans des plateaux en argent, et ils mangeaient et buvaient dans des couverts également en argent. Les Vénitiens transportaient leur eau, leur vin, ainsi que le vinaigre dans des réservoirs en argent pour les conserver. Les Macédoniens playaient des plaques en argent sur les blessures pour aider à leur cicatrisation. Plus proches de nous lors de la conquête de l'Ouest en Amérique, les pionniers protégeaient leurs réserves d'eau et de nourriture en payant des pièces de monnaie en argent dans leurs récipients pour en préserver la fraîcheur. Quittant ce domaine de la santé et de l'hygiène pour atteindre celui de la symbolique, l'argent tenait une place importante dans l'Histoire de Madagascar, dans des actes à très forte signification comme le "Hasina". Avant de partir pour l'exil par exemple, le Premier Ministre Rainilaiarivony fit parvenir une pièce d'argent à la Reine Ranavalona III en signe de soumission.

Retour à la médecine. La Grèce Antique avait des connaissances très étendues en matière de phytothérapie avec notamment Hippocrate, médecin itinérant initié par son père "Héraclide" que ses voyages emmenaient jusqu'en Asie Mineure. Dans son "Corpus Hippocraticum" il décrivait plus de deux cent soixante plantes à vertu médicinale. Il enseignait également à ses disciples que la "fleur d'argent" sous forme de poudre très fine cicatrisait les blessures ulcéreuses entre autres applications. D'autres médecins et alchimistes comme Pline conseillaient eux aussi l'usage médical de l'argent.

Au Moyen Âge, les médecins arabes employaient l'argent dans le traitement des palpitations et des rétentions hydriques. Pour les alchimistes, l'argent correspondait à la lune (macrocosme) et à la tête (microcosme). C'est pourquoi on l'administrait aux malades mentaux et aux épileptiques. C'est au XVIIIème siècle que le recours au nitrate d'argent devint une thérapie de choix pour le traitement des plaies, des ulcères, et de la plupart des infections de la peau. Au XIXème siècle on comptait plus de soixante préparations à base d'argent dans la pharmacopée. En 1881, le gynécologue de Leipzig Carl Sigmund Crede recommandait de prévenir l'inflammation de l'úil du nouveau-né avec une solution à 1% de nitrate d'argent. Les résultats furent si impressionnants qu'on ordonna de généraliser son utilisation.

Les propriétés anti-infectieuses de l'argent furent énoncées au début du XXème siècle. À noter que les Chinois pratiquent l'acupuncture depuis sept mille ans, et l'utilisation d'aiguilles en argent prouvent qu'ils connaissaient déjà les vertus de cette matière. L'argent est toujours utilisé dans la médecine traditionnelle indienne (ayurvédique), entre autres pour traiter les fièvres chroniques, les inflammations intestinales, et l'hyperactivité de la vésicule biliaire. En 1928, Krause eut l'idée de placer un revêtement d'argent dans les systèmes de filtrage de l'eau domestique. Actuellement plus de la moitié des compagnies aériennes mondiales utilisent l'argent pour traiter l'eau des avions. Américains et Russes ont aussi fait le même choix pour les navettes spatiales.

Le docteur Becker a étudié le mécanisme par lequel les ions d'argent régénèrent les tissus, et est arrivé à cette conclusion : "Ils forment un complexe avec les cellules vivantes autour de la blessure pour produire des cellules-souches immédiatement convertibles. Le résultat de cette conversion est que les cellules-souches fournissent toutes les composantes nécessaires à la restauration de toute structure atomique". Malgré tous ces acquis et les horizons qu'ils ouvrent, l'argent colloïdal a disparu des cabinets médicaux avec l'arrivée des antibiotiques à la fin des années 30. Les intérêts supérieurs de l'industrie du médicament seraient-ils passés par là ?

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.