Madagascar: Apatride - Le code de la nationalité à moderniser

Une avant-proposition de nouvelle loi relative à la nationalité est en élaboration. Un atelier de réflexion s'est tenu à Nosy Be et a réuni quinze parlementaires de l'Assemblée nationale, le Focus dévelopment association (FDA), qui œuvre dans la promotion et la défense des droits humains et le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR).

L'objectif de l'atelier est de prendre en compte la situation des apatrides à Madagascar et d'apporter des innovations au présent code de la nationalité malgache qui date de 1960. Malgré plusieurs amendements, des dispositions non conformes aux principes fondamentaux des droits humains demeurent parmi les textes.

La statistique exacte des apatrides dans le pays reste difficile à obtenir dans la mesure où, par peur de discrimination, ils n'osent pas se dévoiler en public. La réflexion a aussi mis en évidence l'importance de la suppression des discriminations de genre qui subsistent dans la loi en vigueur.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.