Cote d'Ivoire: Formation professionnelle - Vers l'adéquation formation-emploi dans un établissement à Yopougon

Une cérémonie de signature de partenariat entre le Centre multisectoriel de formation professionnelle Mohammed VI et le secteur privé s'est déroulée, jeudi.

Le directeur de la formation professionnelle initiale, Fofié Koffi, a présidé le 4 mars 2021, à Yopougon, la double cérémonie de signature de conventions de partenariat, d'une part entre le Centre multisectoriel de formation professionnelle Mohammed VI de Yopougon et un groupe spécialisé dans la distribution alimentaire, Cfao Retail. Et d'autre part cette société et l'école de formation Yarani. C'était en présence de plusieurs personnalités dont Souleymane Traoré, directeur dudit centre de formation.

Les documents ont été paraphés par les différentes parties pour matérialiser ce partenariat.

Selon les termes du contrat, il va s'agir d'accueillir des apprenants et des formateurs du Centre Mohammed VI au sein des entreprises partenaires pour des stages de formation ou de fin de cycle. Il sera question pour eux de participer également à des ateliers de formation de renforcement de capacités...

En retour, le groupe aura les capacités de son personnel renforcées à des coûts préférentiels. Ce sera également une opportunité pour faire la promotion de leurs produits...

Prenant la parole au nom du Secrétaire d'Etat, Brice Kouassi, qu'il représentait, Fofié Koffi a encouragé l'initiative et adressé ses félicitations aux deux parties impliquées.

En l'en croire, la promotion de l'adéquation formation-emploi est au cœur des préoccupations du gouvernement ivoirien qui est conscient de ses enjeux. Le gouvernement, selon lui, a adopté un plan stratégique en vue de renforcer ce partenariat entre école et entreprise pour une formation de qualité. « Et cela afin de mettre à la disposition de l'économie ivoirienne une main d'œuvre qualifiée », a-t-il précisé.

Le directeur du Centre multisectoriel de formation professionnelle Mohammed VI, Souleymane Traoré, a rappelé que la promotion de l'excellence est une priorité pour son établissement. Si bien que dix de leurs meilleurs élèves ont bénéficié de bourses d'études pour poursuivre leurs études en Inde.

Il a alors saisi l'opportunité pour exprimer sa reconnaissance à son homonyme Souleymane Traoré, directeur des ressources humaines à Cfao, initiateur du projet.

Quant à Mme Marie Odile Cachia, directrice de l'école Yarani, elle a dit sa reconnaissance au groupe et pris l'engagement de faire de cette collaboration une action pérenne surtout pour l'autonomisation des femmes dans son établissement.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.