Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - Le département des Plateaux appelle à une campagne électorale apaisée

La coordination des cadres du département des Plateaux a, dans une déclaration rendue publique le 4 mars à Brazzaville, condamné les propos « discourtois voire outrageux » tenus par le candidat de l'Union patriotique pour le renouveau national (UPRN), Mathias Dzon, à leur endroit.

Les cadres des Plateaux ont, au cours d'un point de presse animé le 4 mars dernier rappelé que c'était au terme d'une bonne organisation qu'ils ont remis, le 12 février dernier, à Djambala, une contribution populaire de soutien à leur candidat à l'élection présidentielle du 21 mars 2021, Denis Sassou N'Guesso.

« Au nom des populations des Plateaux, la coordination des cadres de ce département affirme que cet apport est le résultat d'une initiative populaire, qui reflète le grand enthousiasme suscité par cette candidature, auprès des populations des onze districts du département des Plateaux », ont-ils déclaré.

Selon cette coordination, à travers ce geste, la population des Plateaux a exprimé sa fidélité ainsi que son engagement total à voter massivement pour la victoire du candidat de la majorité présidentielle le 21 mars 2021. « Nous comprenons aisément que le candidat de l'UPRN ait pu percevoir cet acte, hautement louable des populations du département des Plateaux, comme un camouflet, voire un désaveu vis-à-vis de sa personne. Cela ne justifie aucunement la violence de ses propos, qui n'augurent pas une campagne apaisée, dans le strict respect des frères et sœurs », a poursuivi le membre du secrétariat de la coordination, Alain Akouala Atipault, rappelant que dans la vie démocratique du pays l'élection présidentielle est un scrutin majeur.

Regrettant « l'excès de langage » du président de l'UPRN, les cadres des Plateaux l'ont exhorté au sens de la mesure, à plus de bienveillance et au respect des choix des « contributeurs volontaires et majoritaires ayant réalisé cet impressionnant effort collectif ». Ils ont, par ailleurs, remis en cause les autres allégations qu'ils jugent « totalement infondées, voire fallacieuses, et surprenantes » du candidat Mathias Dzon.

« La population du département des Plateaux a pris l'engagement de créer les conditions pour que, contrairement aux sombres prédictions du président de l'UPRN, la campagne électorale se déroule, tout comme sur toute l'étendue du territoire national, dans le calme, la paix et la sérénité », a conclu le membre du secrétariat de la coordination des cadres du département des Plateaux.

Rappelons que cette déclaration fait suite à la conférence de presse animée le 27 février dernier par le candidat Mathias Dzon qui indiquait, entre autres, que les 100 millions FCFA remis au président sortant à Djambala n'émanaient pas d'une volonté populaire. « Qu'on ne s'y méprenne pas. Les gesticulations du pouvoir dans les départements des Plateaux et de Pointe-Noire ne trempent personne. Les populations de ces deux départements sont très majoritairement hostiles au pouvoir actuel. Elles le rejettent... », affirmait le candidat de l'UPRN.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.