Maroc: Oujda - Un individu placé sous surveillance médicale met fin à ses jours

Rabat — La préfecture de police d'Oujda a indiqué qu'un individu placé sous surveillance médicale à l'hôpital s'est donné la mort, samedi matin, en se jetant par la fenêtre d'une unité sanitaire au deuxième étage de l'établissement.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le défunt, âgé de 40 ans, avait exposé sa mère, le 3 février dernier, à des coups et blessures qui ont entraîné sa mort au sein de son domicile à Guercif.

Il a ensuite mis volontairement le feu à son corps, ce qui lui a causé de graves blessures nécessitant son transfert à l'hôpital pour recevoir les soins, dans l'attente de faire l'objet d'une enquête judiciaire au sujet des actes criminels qui lui sont reprochés, relève la même source.

Selon les premiers éléments de l'enquête et les constatations, le mis en cause suivait une psychothérapie en parallèle avec le traitement des brûlures graves qu'il a subies, avant de se suicider ce matin.

Une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.