Maroc: Khénifra - Le village de Ouaoumana, cocon de créativité de Fatiha Amrani

Khénifra — Dans un beau voyage artistique, Fatiha Amrani transporte les visiteurs d'une exposition de tapis concoctée dans sa modeste demeure sise au village de Ouaoumana à Khénifra, vers le monde de l'art et de la création à travers des oeuvres en laine aux couleurs vives et éclatantes.

De ses petites mains, Fatiha crée des œuvres d'art à partir de la Zarbia locale de Khénifra, des créations mêlant des motifs qui symbolisent la nature et les paysages du Moyen Atlas, l'art ancestral de la Fantasia et la femme traditionnelle marocaine.

Avec une touche moderne, Fatiha, met en relief à travers ses oeuvres la splendeur, l'originalité et l'authenticité du patrimoine artistique et culturel développé par les femmes amazighes au fil des générations.

Dans son petit atelier, Fatiha, 29 ans, utilise des fils en laine produits localement et à l'ancienne, pour créer de son imaginaire des étoffes aux couleurs diverses et aux motifs fins et aux lignes originales inspirées des traditions locales et de la nature et des paysages captivants de la région de Khénifra.

Confinée dans son petit monde, Fatiha, passe son quotidien à tisser des tableaux sous forme de tapis muraux, une activité à travers laquelle elle donne libre cours à son imagination et exprime, dans le détail, ses émotions, son état d'âme et surtout sa passion pour le tapis amazigh de Khénifra.

Dans une interview à la MAP, Fatiha a indiqué qu'elle a commencé à s'intéresser au tissage de tapis des sa tendre enfance et plus précisément à l'âge de cinq ans quand elle a découvert sa passion pour le dessin et la peinture.

"Au début je me contentais de dessiner sur des bouts de papiers des motifs et des figures que ma maman plaquaient avec brio sur les étoffes qu'elle tissait à la main dans la maison familiale", a-t-elle dit, ajoutant qu'au fil du temps et avec l'aide de son père, elle a acquis une certaine maitrise du geste et du trait, et a commencé à produire des figures beaucoup plus précises avant de se lancer dans la confection de tapis, une activité que sa maman et plusieurs femmes de son village pratiquaient depuis plusieurs années déjà et se transmettaient de mère en fille et de génération en génération.

Après quelques années de pratique, elle a développé son style personnel et sa propre touche et manière de faire en s'inspirant de divers courants artistiques. A travers ses lectures, elle a aiguisé ses goûts, étendu sa culture et apporté un brin de modernité et de sophistication à ses créations.

Fatiha a exposé ses œuvres dans plusieurs galeries à travers le Maroc. Elle a participé à nombre d'expositions dédiées à l'artisanat et ses travaux ont toujours été bien accueillis par les visiteurs qui admirent en ses oeuvres ce mélange subtile entre l'authenticité, le traditionnel et la modernité.

En parallèle à cette activité qui absorbe une grande partie du quotidien de Fatiha, cette dernière s'est engagée dans le travail associatif à Ouaoumana au service des femmes de cette commune montagneuse de la province de Khénifra, en vue d'accompagner les coopératives féminines dans leurs projets qui visent à valoriser les produits locaux.

Dans ce village, la majorité des femmes font face aux contraintes liées à l'enclavement et à la précarité. Pour changer leur quotidien, elles ont décidé de prendre leur avenir en main en s'activant aussi bien dans les champs que dans le domaine coopératif. Pour la plupart d'entre elles, la Journée internationale des femmes constitue une occasion pour attirer l'attention sur les conditions de vie de la femme rurale qui souhaite jouer un rôle plus actif et agissant au sein de la société et participer pleinement à la vie économique et sociale.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.