Maroc: Rachida Maouss, un modèle du dévouement de la femme policière à Ouarzazate

Ouarzazate — Quelque soit leur grade ou fonction, les femmes policières contribuent avec abnégation et dévouement aux efforts visant à assurer une exécution optimale des orientations liées aux différents services offerts aux citoyens, ainsi qu'à leur sécurité.

La femme policière fait preuve d'un degré élevé de professionnalisme et de responsabilité qui fait d'elle un pilier essentiel de la stratégie de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) en matière de renforcement du sentiment de sécurité et de mise en œuvre des différentes missions assurées au profit des citoyens, touristes ou résidants étrangers au Maroc.

Rachida Maouss, inspecteur de police principal à la Sûreté régionale de Ouarzazate, fait partie de ces femmes. Attachée au service des accidents de la circulation, elle n'a eu de cesse de perfectionner son travail au service des usagers pour construire ainsi un parcours professionnel riche et intense.

Titulaire d'une licence professionnelle en gestion cinématographique et audiovisuelle, Rachida Maouss a accédé au corps de la Police nationale en tant qu'inspecteur, pour être nommée au service des accidents de la circulation à la Sûreté régionale de Ouarzazate, après la fin de sa période de formation à l'Institut Royal de Police (Kénitra).

Son intelligence et sa forte ambition l'ont prédisposé à intégrer ce domaine et travailler dans un service de contact étroit et quotidien avec le citoyen, à savoir celui des accidents de la circulation.

Mme Maouss a indiqué, dans une déclaration à la MAP, qu'elle assume plusieurs missions, dont l'accueil des usagers, l'organisation des registres, ainsi que l'élaboration des statistiques mensuelles et annuelles relatives aux accidents de la circulation.

Elle a relevé qu'elle assume un rôle central au sein du service des accidents de la circulation à la Sûreté régionale de Ouarzazate, estimant que ce service est d'une grande importance, à l'instar des autres assurés au profit du citoyen.

Mme Maouss travaille en parfaite harmonie avec les membres de son équipe, formée de compétences qu'elle encadre et aide, dans le cadre d'un travail de groupe ayant pour objet de s'acquitter de façon optimale des tâches à exécuter.

Armée de ses connaissances dans le domaine juridique et d'une expérience de 11 ans, l'inspecteur de police principal s'acquitte de ces missions quotidiennes avec dévouement, tout en œuvrant à perfectionner ses acquis dans les domaines de la gestion et de traitement des différents dossiers.

Les usagers de ce service ne constatent aucune différence entre le travail accompli par Rachida avec un professionnalisme total et celui fait par ses collègues hommes.

Connu par son calme et sérieux, Mme Maouss œuvre pour mieux concilier ses vies professionnelle et personnelle, en essayent de répondre aux exigences de son travail et, en même temps, de s'occuper de son foyer, son époux et ses enfants.

La persévérance de Rachida et son attachement aux valeurs nationales lui ont permis de faire face aux stéréotypes sur les femmes et de prouver qu'elles peuvent servir la nation à partir de toutes les fonctions qu'elles assument, même celles qui étaient autrefois monopolisées par les hommes.

Mme Maouss a souligné qu'elle aspire, comme toutes les femmes policières, à accéder aux plus hauts grades et postes de responsabilité de la DGSN, ajoutant que le policier et la policière travaillent sur le même pied d'égalité et son traités, selon la même approche, depuis la période de formation.

Elle estime que la Journée internationale de la femme est une occasion de rendre un hommage aux femmes marocaines, en général, et policières, en particulier, et de les inciter à plus de générosité et de dévouement pour atteindre leurs objectifs et ambitions.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.