Congo-Brazzaville: CNSS - Résolution des arriérés de pensions de 1997 à 2004

Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Evariste Ondongo, a annoncé le 5 mars l'apurement des arriérés de pension des retraités pour la période allant de 1997 à 2004.

Evariste Ondongo l'a fait savoir à l'issue d'une réunion avec les syndicats patronaux et les responsables des associations des retraités à Brazzaville.

L'objectif a été d'informer les partenaires sur l'évolution du traitement des dossiers sur le paiement des pensions des retraités, les différentes étapes de traitement ayant abouti à ce résultat.

Parmi les points abordés à cette occasion figurent les pistes envisagées avec les partenaires sur les problèmes de sécurité sociale : la retraite, la rente et la pension.

Evariste Ondongo a rappelé que la dette de l'Etat vis-à-vis de la CNSS s'élevait à 200 milliards francs CFA jusqu'au 31 décembre 2016, ajoutant que le retard de paiement de cette dette avait occasionné le retard de paiement des pensionnés.

Les directions générales de la sécurité sociale, explique-t-il, sous le contrôle du conseil d'administration avaient engagé des démarches auprès du gouvernement pour le traitement de cette dette.

« Le gouvernement avait retenu l'option de la titularisation de la dette. Il s'agit de vendre cette dette aux investisseurs d'après la convention signée entre l'Etat, la CNSS et les investisseurs. Aujourd'hui, les titres ont été émis par le Trésor public et il y a des banques qui ont souscrit à l'opération et nous ont permis d'avoir les premières retombées de la titularisation », a-t-il déclaré.

Le directeur général a précisé que ces Fonds seront utilisés essentiellement au paiement des retraités selon les orientations données à la direction de la sécurité sociale. La CNSS procédera à la régularisation de la situation au paiement du troisième trimestre 2020 pour les retraités des Mutuelles congolaises d'épargnes et de crédit ainsi qu'au quatrième trimestre pour l'ensemble des retraités, a-t-il ajouté.

Pour le premier trimestre 2021, assure Evariste Ondongo, la CNSS n'attend que l'échéance pour payer afin que les prestations sociales soient payées d'une manière régulière.

Il a, par ailleurs, abordé le volet des cinq mille retraités dont les dossiers n'ont pas été validés et qui sont en attente depuis 2016. D'après lui, leurs dossiers ont été prises en compte pour un montant global de trois milliards francs CFA.

« La CNSS doit amorcer l'apurement des arriérés pour la période allant de 1997 à 2004. Pour l'instant nous n'avons pas voulu aller très vite parce qu'il y a encore d'autres retraités à prendre en charge. Lorsque les cinq mille retraités seront pris en charge la masse de transaction sera de plus de 16 milliards francs CFA, soit une prise en charge totale de 20 milliards de trimestre », a déclaré Evariste Ondongo.

Au terme de la cérémonie, les retraités ont témoigné leur satisfaction de voir leur situation prise en compte par les autorités. Ils ont émis le souhait d'une bonne gestion des Fonds par les services habilités.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.