Maroc: Les femmes marocaines, des étincelles qui brillent de mille feux et bravent toutes les difficultés

Rabat — La femme marocaine fait montre d'un engagement sans faille à assumer pleinement la responsabilité qui est la sienne, et incarne les valeurs d'audace, de persévérance et de militantisme, en excellant aussi bien au sein de son foyer que sur le plan professionnel.

Grâce à leur succès à mener à bien ses missions d'éduquer les générations montantes en plus de se distinguer chacune dans son domaine, la gente féminine inspire toute la société, en donnant un véritable modèle de combattantes qui dépassent toutes les difficultés et bravent toutes les difficultés d'ordre social, économique ou même culturel.

La journée internationale de la femme célébrée le 08 mars est donc bel et bien l'occasion de célébrer toutes les femmes marocaines, médecins, journalistes, enseignantes, femmes d'affaires, femmes de ménage, femmes au foyer, politiciennes, vendeuses, bref, toutes les femmes qui contribuent chaque jour en tant qu'actrices agissantes au développement économique et social de leur nation.

L'hommage aux femmes à l'occasion de cette Journée constitue un moment solennel pour se remémorer l'apport continu et remarquable de toutes les femmes tout au long de l'année, que ce soit au sein du foyer comme au travail, ainsi, des femmes marocaines de divers horizons ont livré à la MAP des témoignages sur leurs expériences reluisantes, parcours professionnels ainsi que les défis auxquels elles font face au quotidien.

Pour Sara, médecin à l'hôpital 20 Août relevant du CHU Ibn Rochd de Casablanca, devenir chirurgienne était un rêve d'enfance, pour lequel elle a galéré en vue de sa réalisation, faisant savoir qu'elle a obtenu son baccalauréat en sciences physiques en 2008, avant d'intégrer la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca, où elle a décroché un diplôme en médecine générale en 2016, pour travailler ensuite dans son propre cabinet puis dans une clinique.

"Malgré les longues années d'études, les filles occupent 80% des places dans les 5 facultés de médecine au Maroc, et au delà de tout ça, les blocs opératoires sont de plus en plus envahis par des éléments féminins très persévérants contrairement à ce qu'on est habitué d'entendre que les femmes sont moins qualifiées en chirurgie par rapport aux hommes", a-t-elle fait remarquer.

Actuellement, les femmes excellent même dans les chirurgies les plus difficiles comme la chirurgie cardiovasculaire et la neurochirurgie, s'est-elle réjouie, affirmant que des jeunes femmes ont commencé à graver leurs chemins dans la carrière universitaire en tant que professeur en chirurgie, et brillent dans pas mal d'expositions scientifiques nationales et internationales malgré les difficultés qu'elles rencontrent pour le simple fait qu'elles sont femmes.

Sara a appelé également toutes les femmes marocaines, de ne permettre à personne de les rabaisser, et de croire toujours en leurs compétences et faire preuve d'un grand sens de responsabilité et d'engagement.

Pour Zaynab, enseignante à un collège situé dans une zone rurale de la province de Chefchaouen, sa profession constitue une source de bonheur pour elle. Elle se dit fière de son parcours et de ses efforts inlassables pour l'intérêt de ses élèves et du système d'éducation.

"Je n'ai pas hésité à venir m'installer dans une région très loin de ma ville natale, Casablanca", a-t-elle affirmé, notant qu'elle a rencontré des défis relatifs à l'adaptation à son nouvel environnement, chose qu'elle a facilement dépassée, notamment grâce à sa persévérance et l'amour de son travail.

"Mes élèves sont ma source de motivation", a-t-elle dit, notant que toutes ses collègues reflètent l'image de l'enseignante épanouie dans leur profession et qui croient en leurs compétences.

Ilham, quant à elle, une quadragénaire divorcée et mère de deux enfants, possède un petit restaurant dans l'un des quartiers populaires de Rabat et ne cesse d'attirer de plus en plus des clients, grâce à ses plats traditionnels faits maison.

"J'ai passé ma vie à lutter pour assurer un gagne-pain et venir en aide à ma famille, mes conditions étaient très dures, j'ai travaillé au début comme femme de ménage, puis vendeuse, avant d'ouvrir mon propre commerce", a-t-elle confié à la MAP, indiquant qu'elle veille aujourd'hui à garantir à ses enfants une vie digne et leur apprendre à valoriser tous ce qu'ils possèdent.

Elle a, en outre, appelé toutes les femmes à ne pas lâcher prise, et à surmonter toutes les difficultés de la vie avec la volonté, la détermination et surtout l'espoir d'une vie meilleure, tout en émettant le vœu de voir la position de la femme marocaine se consolider davantage.

Toutes ces femmes ont un parcours remarquable et inspirant, chacune dans son domaine, et reflètent l'image des femmes qui font la fierté de leur famille, leur société et leur pays, et méritent d'être honorées tous les jours, pour tous les efforts et sacrifices consentis.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.