Maroc: Coopérative "Ifsser" de tissage de tapis, quand les femmes rurales prennent leur destin en main

Azilal — La coopérative "Ifsser" pour le tissage de tapis est l'endroit indiqué pour les femmes du village de "Tanghmelte" dans la province d'Azilal qui souhaitent sortir de l'exclusion sociale et s'intégrer dans la vie socio-économique.

A huit kilomètres des somptueuses cascades d'Ouzoud et entre hauts plateaux, montagnes, et vallées de cette localité, se niche le village Tanghmelte construit au 17è siècle. C'est un village paisible dans un décor montagneux aux spécificités naturelles et urbanistiques authentiques. Ne s'étant pas inscrit très tôt dans la dynamique de développement que connait le pays, le village Tanghmelte pâtit de la faiblesse du tissu économique local et de l'absence d'opportunités d'emploi pour ses habitants.

Dans cet environnement difficile où l'artisanat reste la principale activité économique et source de revenu pour la population locale, les jeunes de ce petit village ont décidé de créer la coopérative "Ifsser" pour le tissage de tapis traditionnels, en vue changer d'améliorer leur situation financière et participer à l'oeuvre du développement local.

Les promoteurs de ce projet s'appuient sur les matières premières et produits naturels de la région ainsi que sur les potentialités humaines locales, les femmes notamment, pour fabriquer des tapis dans un cadre convivial qui offre aux femmes du village l'opportunité d'intégrer la vie active, sortir de l'exclusion, de la monotonie et de générer des revenus pour subvenir aux besoins de leurs familles.

Dans un entretien à la MAP, le secrétaire général de la coopérative "Ifsser", Fahd Fatihi, a indiqué que l'ambition et la détermination sans faille de ces femmes de participer au développement de l'économie locale à travers la confection de tapis et leur volonté de libérer leurs énergies créatives par le biais de cette activité traditionnelle suscitent l'admiration.

A l'aide de matières premières locales et après les opérations de tri, de filage, de teinture notamment au curcuma, au henné, à la grenadine et à l'indigo, ces femmes arrivent à réaliser des oeuvres d'art d'une qualité exceptionnelle que l'on met en vente sur les marchés locaux, notamment à Ouzoud et dans certaines zones de la province d'Azilal.

"Notre ambition au tout début de la création de cette coopérative en 2019, était d'œuvrer à l'amélioration des conditions socio-économiques des femmes du village en les motivant à s'engager dans cette expérience pour pouvoir jouir de l'autonomie financière et contribuer à revigorer l'économie de la province", a affirmé M. Fatihi, relevant les membres de la coopérative bénéficient également de cours d'alphabétisation et d'activités culturelles et de divertissement ainsi que d'excursions pour élargir leur horizon et acquérir de nouvelles compétences.

La coopérative fournit les matières premières et les moyens de travail adéquats à ses membres et s'emploie à développer la production en organisant des sessions de formation au profit de ses adhérents avec le soutien du Club de l'Initiative nationale pour le développement humain relevant de l'Ecole nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes à Rabat afin de les initier aux techniques de conduite des projets, de commercialisation des produits à travers les réseaux de distribution local, national et international, a-t-il souligné.

Pour sa part, Hadda Chafiq, membre de la coopérative, a mis en relief l'importance du projet de tissage de tapis et son impact positif sur la situation des femmes rurales dans cette région, notant à cet égard qu'en plus d'être une source de revenu stable pour ces femmes, la coopérative constitue un point de départ pour l'intégration sociale et culturelle de celles-ci.

Elle a relevé à ce propos l'importance de développer des projets similaires au service du renforcement des droits des femmes et de leur statut socio-économique et juridique.

Dans des déclarations à la MAP, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, des membres de la coopérative "Ifsser" estiment que la célébration de cette journée doit braquer la lumière sur les exemples de femmes rurales qui ont oeuvré en faveur de la consolidation des droits politiques, économiques et sociaux de la femme et pour la promotion des valeurs d'équité et d'égalité des chances dans le monde rural, notant que la femme rurale participe de plus en plus dans la vie active et contribue, à l'image des hommes, au processus du développement local et territorial.

Les femmes membres de cette coopérative ont également mis en avant l'intérêt pour les femmes en général et rural en particulier de s'impliquer dans la vie active notamment à travers le travail associatif et coopératif, notant que cette démarche participe à l'amélioration des conditions socio-économiques celles-ci et à la promotion de l'activité économique locale et sur l'emploi.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.