Ile Maurice: Vaccination - Ministres et parlementaires s'y sont mis

Le chef du gouvernement, Pravind Jugnauth, et ses ministres, se sont fait vacciner hier.

Le Premier ministre a déclaré tout sourire n'avoir rien ressenti quand l'infirmière lui a administré le Covishield de l'AstraZeneca. «Je n'ai rien senti, j'étais même à vous parler pendant la piqûre», confie le PM. Pour lui, il était primordial que les frontliners se fassent vacciner avant le reste de la population. «Ils sont les plus exposés. Surtout qu'ils ont contact avec les passagers qui rentrent au pays. Mais il nous fallait aussi donner l'exemple et nous protéger également.»

Le chef du gouvernement avance que nul ne sait pendant encore combien de temps la pandémie continuera à faire rage. «Mais nous ne pouvons rester éternellement fermés. Le secteur touristique est affecté par ce virus et nous devons atteindre les 60 % d'immunité au sein de la population. C'est la raison pour laquelle je lance un appel à la population de se faire vacciner. Il n'y a rien à craindre. Ce vaccin est reconnu à travers le monde. La vaccination peut amener un retour à une vie normale.» Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal espère que dans quatre à cinq mois, 60 % de la population aura déjà fait son vaccin. «Il nous faut laisser le secteur du tourisme respirer.»

Répondant également favorablement à l'appel lancé par le gouvernement, le nouveau leader de l'opposition Xavier-Luc Duval s'est aussi fait inoculer le vaccin. «J'ai fait mon devoir patriotique.» Toutefois, il dit avoir des questions plein la tête. «Déjà sur la lenteur de ce programme de vaccination. Et qu'en est-il de la qualité du vaccin ? Je reviendrai sur ces interrogations en temps et lieu.» Pour lui, l'ouverture des frontières est certes primordiale. «Mais j'émets des réserves sur ce vaccin Spoutnik. Il n'a pas encore été approuvé par l'OMS. Et il y a encore des appréhensions par rapport à l'AstraZeneca sur le variant. En tout cas, j'aurai plusieurs questions à la rentrée parlementaire.» En tout cas, le chef de file de l'opposition assure qu'il compte faire honneur à sa nouvelle fonction.

Programme de vaccination national

À partir de ce lundi 8 mars, tous ceux qui veulent se faire vacciner peuvent le faire. Plusieurs endroits, hormis les cinq hôpitaux régionaux, ont été identifiés afin de s'assurer du bon déroulement de cet exercice. Pour lundi, voici les régions qui seront concernées par ce programme vaccinal. Les habitants de Plaine-Verte, St-François-Xavier, Camp-Yoloff, La Paix Street et Cité-Martial devront se rendre à l'AS Suffa Hall à Cité-Martial. Ceux de Roche-Bois devront aller au Roche Bois Security Welfare Centre. Les résidents de Trou-d'Eau-Douce auront à se déplacer vers le Trou-d'Eau-Douce Recreational Shelter. Dans le Sud, les villageois de Chemier-Grenier, Camp-Charlot et Rivière-des-Galets auront à converger vers le Chemin Grenier Security Welfare Centre. Pour ceux domiciliés à Camp-Diable, c'est le Village Hall de la localité qui a été désigné. Pour la région de Rose-Hill, les habitants de Stanley effectueront leur vaccin à la mairie. Cet exercice débute à 9 heures pour prendre fin à 15 h 30.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.