Ile Maurice: Meurtre de Manan Fakhoo - Du gaz lacrymogène utilisé lors de la reconstitution des faits

Une reconstitution des faits à Vallée-Pitot dans le cadre du meurtre de Manan Fakhoo ce samedi 6 mars s'est transformée en affrontements entre habitants et forces de l'ordre. Selon les habitants, la forte présence policière et leur manière d'agir commence à leur causer des inconvénients. Cependant, d'autres affirment qu'aujourd'hui, à l'arrivée de la police, ceux qui étaient présents sur les lieux ont lancé des projectiles sur les véhicules de la police. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Sur sa page Facebook, le député Osman Mahomed affirme qu'un bébé de trois jours et sa maman figurent parmi ceux touchés par le gaz. Ehsan Juman a aussi dénoncé l'usage de gaz lacrymogène sur les réseaux sociaux. Sollicité, une source aux Casernes Centrales affirme qu'elle n'est pas au courant de ces incidents.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.