Cote d'Ivoire: Les tout premiers résultats annoncés par la CEI

7 millions et demi d'électeurs ivoiriens étaient appelés, samedi 6 mars, à élire leurs députés. 254 sièges à pourvoir. Le 255e est en jeu ultérieurement, après le décès d'une candidate suppléante. Il s'agissait des premières élections depuis dix ans à rassembler les partis des trois principaux leaders de la vie politique ivoirienne. Après une présidentielle marquée par des violences politiques et le boycott de l'opposition, ces élections se sont déroulées dans le calme. On attend maintenant les résultats, mais la CEI a commencé à en donner cette nuit.

Dans la nuit de samedi à ce dimanche 7 mars, en effet, la Commission électorale indépendante (CEI) a donné les tout premiers résultats officiels, au compte-goutte, puisqu'ils ne concernent que trois circonscriptions sur les 204 en jeu samedi.

Ainsi à Adzopé, le secrétaire général de la présidence, Patrick Achi, candidat RHDP, l'emporte avec 69% des voix.

À Ferkessedougou-commune, dans le nord du pays, c'est aussi le candidat RHDP Koné Lassina qui l'emporte avec 79% des suffrages.

Troisième résultat donné cette nuit par la CEI, celui de la circonscription de M'bengue, dans l'extrême nord du pays où un seul candidat était en lice. 100% des voix donc pour le RHDP Ali Kader Coulibaly.

C'est tout, pour l'instant, côté résultats officiels. La CEI annonce une reprise de la publication cet après-midi. Des résultats provisoires puisque, rappelons-le, ils sont susceptibles de recours devant le Conseil constitutionnel.

Un geste peu commun

C'est un geste de fairplay, rare en politique ivoirienne. Cela s'est passé dans la circonscription du Plateau, à Abidjan. Le candidat RHDP, Ouattara Dramane, n'a pas attendu l'annonce des résultats pour reconnaitre dès samedi soir sa défaite et féliciter son principal adversaire, le député sortant PDCI, et maire, Jacques Ehouo, dans un message sur les réseaux sociaux.

Un geste peu commun ici, surtout au Plateau, où les municipales de 2018 avaient donné lieu à un bras de fer de deux jours entre Jacques Ehouo et son adversaire RHDP de l'époque Fabrice Sawegnon sur fond d'accusations mutuelles de fraudes. Le geste de Ouattara Dramane est largement commenté de manière positive depuis hier soir.

Pour le moment les états-majors politiques restent assez discrets sur le scrutin d'hier, surveillant de près la compilation et la consolidation des résultats par les commissions électorales locales et centrale. Au PDCI on se dit néanmoins déçu par le niveau de participation dont le chiffre officiel n'a d'ailleurs toujours pas été publié.

« Les gens ne sont pas sortis comme on le souhaitait. Le climat a été plus apaisé que les années précédentes. Il y a eu moins d'incidents mais il y en a eu » nous a résumé le coordonateur pour les élections au sein du PDCI Niamkey Koffi.

Au RHDP, on estime que le scrutin s'est bien passé et s'est déroulé dans le calme, que ces élections inclusives pour la première fois depuis des années, « permettent de voir les forces de chaque parti ».

Pour l'un des porte-parole du RHDP, Mamadou Touré, la participation « devrait se situer dans la fourchette moyenne pour ce type d'élections », même si, là encore, les chiffres sont attendus.

Pour le moment, pas de réactions du côté des pro-Gbagbo d'EDS.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.