Sénégal: Déplorant les violentes manifestations - Des organisations du secteur privé pour la préservation de la paix sociale

Les violentes manifestations notées dans le pays n'ont pas laissées indifférentes les organisations du secteur privé. Dans un communiqué de presse, ces organisations (Cnp, Cnes, Mdes, Unacois Jappo, Ges) expriment leurs vives inquiétudes. Elles déplorent la destruction de biens privés et d'investissements des entreprises qui engendrent des perturbations et l'arrêt d'activités économiques, de commerce de gros et détail.

Elles ont saisi cette occasion pour rappeler que la pandémie du Covid-19 continue d'avoir des conséquences négatives sur l'économie sénégalaise, les entreprises, les travailleurs et la population.

Inquiètes de cette image négative du Sénégal diffusée aux niveaux régional et international, ces organisations qui se disent soucieuses du climat actuel lancent un vibrant appel pour la préservation de la paix sociale.

Elles invitent la population et les travailleurs à mieux comprendre les difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises, face à une pandémie sanitaire qui engendre une crise brutale et sans précédent.

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.