Algérie: INESG - Ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information

Alger — Les travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre de l'information "info-guerre" et la campagne de déstabilisation de l'Algérie via les réseaux sociaux, organisée par l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG), ont débuté samedi à Alger avec la participation d'une panoplie d'experts et d'universitaires.

Le directeur général de l'institut, Abdelaziz Medjahed, qui a procédé à l'ouverture officielle des travaux de cette rencontre de deux jours, a affirmé l'importance de mettre la lumière sur la guerre de l'information dont "l'Algérie, à l'instar de nombreux pays dans le monde, est ciblée depuis déjà longtemps, notamment ces derniers mois".

Il a dans ce sens, appelé les participants à dégager des recommandations à même de participer à la conception d'une stratégie de riposte.

Selon la note conceptuelle de cette rencontre scientifique "de nombreux pays sont menacés par l'info guerre", qui a mobilisé de nombreux outils à l'instar des fake news, la manipulation via les réseaux sociaux numériques (RSN), la mobilisation de relais d'influence externe, l'utilisation massive des RSN pour contourner les médias traditionnels afin d'impacter une audience plus importante.

Et d'jouter: "l'Algérie, depuis plusieurs mois, fait face à une véritable campagne de déstabilisation via les RSN, et le risque est grand de voir cette entreprise réussir".

En effet, le paysage médiatique algérien, se retrouve aujourd'hui face à un dilemme: s'adapter aux nouvelles mutations technologiques, numériques et les nouvelles habitudes de consommation des Algériens ou reproduire les mêmes schémas d'analyses et grilles de lecture vieilles de plus de vingt ans, s'interroge-t-on dans la même note.

Afin de répondre à cette problématique, les participants aborderont dans leurs communications, des thématiques d'actualité relatives, notamment à l'état des lieux du paysage médiatique algérien, aux stratégies médiatiques en temps de crise, aux principaux dangers de la cybersécurité en Algérie et aux enjeux de la communication institutionnelle dans la gestion de crise.

Il sera question, également, de traiter, durant les deux jours de cette rencontre, les cotés, théorique et conceptuel, de l'info-guerre, de la guerre de quatrième génération, du soft power, des guerres cybernétique et la guerre économique.(APS)

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.