Afrique: Début de la nouvelle génération de la plateforme de collaboration régionale des Nations Unies en Afrique

Le savoir-faire régional, les atouts et l'expertise politique de l'Afrique seront plus systématiquement canalisés vers les Coordonnateurs résidents et les équipes de pays des Nations Unies (UNCT) sur tout le continent, car ils aident les pays à assurer une transition inclusive et durable pour sortir de la crise COVID-19, a souligné la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et présidente du Groupe des Nations Unies pour le développement durable, Amina J. Mohammed à la première réunion annuelle de la nouvelle plateforme régionale de collaboration, le 2 mars 2021.

"Ce jour marque le début de la nouvelle génération de collaboration entre les entités régionales des Nations Unies pour aider les pays africains à mieux réagir et se remettre de la pandémie COVID-19 et relancer la décennie d'action pour l'Agenda 2030 pour le développement durable, qui est aligné sur l'Agenda 2063 de l'Union africaine", a déclaré Mme Mohammed.

Les Nations Unies ont progressé dans leurs réformes de grande envergure visant à renforcer leur soutien aux pays, en tirant parti de leurs capacités à tous les niveaux. La nouvelle plateforme régionale de collaboration a répondu au besoin croissant de renforcer la coordination des Nations unies et la collaboration régionale face à la pandémie et à la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Elle rassemble l'expertise, les capacités et les données régionales des Nations unies afin de fournir un soutien analytique, politique et opérationnel aux pays.

La discussion de mardi, à laquelle ont participé des représentants régionaux du système de développement des Nations Unies pour l'Afrique, s'est concentrée sur les questions hautement prioritaires pour le continent africain afin de mieux se remettre de la pandémie et de progresser vers les objectifs de développement durable. Il s'agissait notamment d'accélérer la mise en œuvre de l'accord de libre-échange continental, d'investir dans l'autonomisation des jeunes et des femmes pour aider les pays à tirer parti de leurs dividendes démographiques, de faire progresser les technologies et les solutions numériques durables et évolutives développées sur place, de renforcer la résistance au climat et aux catastrophes et de continuer à soutenir l'initiative "Faire taire les armes" de l'Union africaine.

Sur l'ensemble du continent, les Coordonnateurs résidents et les équipes de pays des Nations Unies aident les pays à accéder aux vaccins COVAX et à mettre en place leurs plans de réponse socio-économique. Outre la reprise de la pandémie, les entités des Nations unies travailleront ensemble pour soutenir les efforts de développement durable au Sahel, dans le bassin du lac Tchad et dans la Corne de l'Afrique, et s'attaqueront à la résurgence du virus Ebola et aux crises climatiques qui provoquent de graves dégâts en raison de sécheresses mortelles, de cyclones et d'invasions de criquets.

Bien que ce fut une année de transition, les entités régionales des Nations Unies ont fait preuve d'une collaboration accrue à l'échelle du système au niveau régional. Par exemple, l'année dernière, elles ont toutes uni leurs forces pour lancer le centre de gestion des connaissances sur COVID-19 et ont partagé un plan de continuité des activités avec les gouvernements pour soutenir leur gouvernance électronique, leur justice électronique et leur commerce électronique pour les moyens de subsistance, tandis que la stratégie d'éducation électronique pour l'Afrique a été présentée aux Coordonnateurs résidents pour fournir une éducation d'urgence à plus de 100 millions d'enfants africains non scolarisés.

"La région africaine se trouve à un moment stratégique avec les programmes de redressement COVID-19 et les investissements que nous faisons pour renforcer le commerce. Tous nos efforts ne produiront les résultats souhaités que si les populations africaines - notre ressource la plus importante - se sentent productives, si elles se sentent valorisées, si elles se sentent en sécurité et si elles se sentent en sécurité", a déclaré la sous-secrétaire générale Ahunna Eziakonwa, directrice du bureau régional pour l'Afrique au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

La nouvelle plateforme s'engagera avec l'Union africaine en avril et accélérera ses efforts pour tenir sa promesse en mettant l'accent sur les mises en œuvre axées sur l'impact.

La plateforme régionale de collaboration est présidée par le secrétaire général adjoint des Nations unies et compte deux vice-présidents : Mme Songwe et Mme Eziakonwa. Son secrétariat commun est composé de la CEA, du PNUD et du Bureau de coordination des Nations Unies pour le développement (DCO).

L'Agenda 2063 est le plan directeur et le schéma directeur de l'Afrique pour transformer l'Afrique en la puissance mondiale de l'avenir. C'est le cadre stratégique du continent qui vise à atteindre son objectif de développement inclusif et durable.

Le système des Coordonnateurs résidents des Nations Unies englobe toutes les organisations du système des Nations Unies s'occupant d'activités opérationnelles pour le développement, quelle que soit leur présence officielle dans le pays.

Plus de: Africa Renewal

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.