Maroc: La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"

Alger — L'activiste et opposant marocain, Abderrahim El Mernissi a affirmé que la violation de l'accord de cessez-le-feu par le régime marocain dans la zone tampon d'El Guerguerat avait fait scandale et mettait à nu son échec cuisant sur tous les fronts, soulignant que la situation "est ouverte à tous les scénarios, jusqu'à ce que la voix du peuple du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, soit entendue".

"La violation de l'accord de cessez-le-feu, le 13 novembre 2020, par le Makhzen n'est pas uniquement une situation embarrassante mais aussi un scandale qui met à nu son échec cuisant politiquement, diplomatiquement et économiquement", a déclaré l'opposant marocain dans une interview accordée jeudi à Radio Algérie internationale (RAI).

Concernant la crise diplomatique entre le Maroc et l'Allemagne, l'activiste marocain a critiqué la diplomatie du Makhzen qui repose, selon lui, sur la traite humaine, la drogue, l'achat des consciences et le financement du terrorisme et des lobbies qui manipulent l'opinion publique. Par conséquent, il s'agit là d'un acte irréfléchi et précipité dont on a pris l'habitude de voir auprès de la diplomatie marocaine", a-t-il poursuivi.

Il a qualifié la position de l'Allemagne vis-à-vis du Sahara occidental "de juste et légitime, adoptée par les chartes internationales et les organisations des droits humains".

Concernant la reconnaissance par l'ancien président américain Donald Trump de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental et l'appel lancé par les députés américains au président actuel, Joe Biden, afin de revenir sur cette décision, le militant marocain a estimé que les Etats Unis "ne peuvent être impliqués dans un tel scandale qui risque de ternir leur réputation", faisant état de lobbies qui manigancent dans l'ombre par tous les moyens pour déstabiliser la région du Maghreb arabe".

Par ailleurs, le même intervenant a écarté la possibilité que les pays de l'UE acceptent d'être impliqués dans des crimes pour protéger un régime royal "devenu un fardeau pour le système universel des droits de l'Homme et ce en raison de ses violations répétées et continues", affirmant que les accords conclus entre le Maroc et certains pays de l'UE sont illégaux et constituent une violation flagrante des chartes onusiennes et des lois internationales reconnues.

Evoquant la situation des droits de l'Homme au Maroc, au vu des violations continues des droits des journalistes et des militants des droits de l'Homme, l'activiste politique et opposant marocain a fait savoir qu'il s'agit là "d'un crime ignoble commis à l'encontre du peuple marocain", imputant cette situation au régime royal marocain.

La dignité et la justice sociale ne pourront se réaliser au Maroc qui se trouve sur un volcan qui risque d'exploser à tout moment", a-t-il conclut.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.