Madagascar: Tarif Optima - Un premier pas vers une tarification juste selon la Banque Mondiale

« Le tarif Optima est un premier pas aussi vital qu'urgent vers une plus grande équité sociale du secteur électrique à Madagascar ». C'est du moins l'avis de Idah Z. Pswarayi-Riddihough, Directrice des opérations de la Banque mondiale pour les Comores, Madagascar, Maurice et le Mozambique, dans une deuxième partie de son blog sur la nouvelle structure tarifaire de la Jirama, dénommée Tarif Optima.

Elle rappelle notamment que « si appliqué, le tarif Optima va entraîner une baisse tarifaire pour 77% des clients de la Jirama, représentant plus de 455 000 foyers, dont 100% des clients appartenant à la classe moyenne et la population vulnérable ; un tarif social à travers une baisse généralisée jusqu'à 15% du prix de l'électricité pour les classes les plus défavorisées, toutes zones confondues . Pour les régions, une péréquation pour garantir les mêmes tarifs sociaux et économiques partout, et une baisse allant jusqu'à -26% pour tous les foyers consommant moins de 130kWh/mois . Une réduction significative des subventions au profit des grands consommateurs les plus nantis de la Jirama ».

A elle de soutenir que « La réforme est urgente car ce sont tous les Malgaches, même ceux sans électricité, qui payent le prix de la tarification actuelle; avec une part faramineuse du budget de l'Etat épuisée tous les ans pour maintenir une tarification injuste et inefficace ne bénéficiant qu'à une petite minorité, ce sont d'autres secteurs tels que la santé, l'éducation, les filets sociaux qui sont privés d'importantes sources de financement et d'investissement. 800 milliards d'Ariary de subventions pour la Jirama en 2020, c'est plus que le budget alloué au secteur de la santé! C'est 15 fois plus élevé que le montant affecté au ministère de la Population, la Protection sociale, et la promotion de la femme ! »

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.