Mali: Baliser la voie vers un retour à la normalité

8 Mars 2021

La 2e réunion du Groupe d'Appui à la Transition au Mali (GST) se tient lundi à l'hôtel 2 février de Lomé.

Ce mécanisme initié par la Cédéao, l'UA, l'ONU et les pays de la région, est destiné à garantir la transition au Mali vers des élections démocratiques.

Le coup d'Etat d'août 2020 a installé une junte qui s'est engagée à rendre le pouvoir l'année prochaine.

On veut la croire sur parole, mais les partenaires préfèrent exercer une étroite surveillance.

C'est ce dont il sera question lors des discussions du jour.

Plusieurs officiels étrangers participent à la réunion. Jean-Pierre Lacroix, le secrétaire général adjoint aux Opérations de paix des Nations Unies, Mahamat Saleh Annadif, le représentant spécial du SG de l'ONU en charge de la Minusma (Mission intégrée multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), Smail Chergui, Commissaire à la Paix et la Sécurité (UA), Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, et son collègue du Mali, Zeïni Moulaye.

La vice-ministre des Affaires étrangères d'Espagne, Christina Gallach-Figueras, est également présente.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.