Libye: Gouvernement en Libye - Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré

Alger — La séance parlementaire du vote de confiance au nouveau gouvernement intérimaire en Libye se tiendra,lundi,dans la ville de Syrte, sur fond d'optimisme modéré quant à l'approbation du cabinet de Abdelhamid Debeibah, dû notamment à l'absence d'un consensus auprès des parlementaires dont certains refusent le lieu et la composante dévoilée, s'accordent à dire les observateurs de la scène politique libyenne.

Sur 175 députés que compte la Chambre des représentants du peuple(Parlement) il n y a, pour l'heure, que 84 députés ayant exprimé ouvertement leur intention de voter en faveur du nouveau gouvernement. Seulement 100 députés ont fait part de leur décision d'assister à la séance de confiance.

Selon des médias libyens, "la plupart des députés qui refusent d'assister à la séance de confiance à Syrte "pensent que les conditions nécessaires pour la tenue de ladite séance ne sont pas encore réunies notamment après la publication par des experts onusiens d'un rapport sur des allégations de corruption lors du Forum de dialogue politique libyen(FDPL) tenu au début du mois de février à Genève en Suisse".

Pou autant, l'absence des statistiques fiables s'agissant du nombre des députés favorables à la composante de Abdelhamid Debeibah ne suffit pas pour prétendre l'échec du gouvernement, préviennent des observateurs, qui relèvent que " l'enjeu n'est pas de taille, tant que l'approbation du nouvel exécutif sera faite en cas d'échec par les membres du (FDPL), tel que prévu par les accords politiques conclus à Genève en Suisse".

"Les tractations qui se feront dans les coulisses avant l'ouverture de la séance parlementaire peuvent chambouler totalement la donne et renverser les pronostics", affirme-t-on, notant que "le président du Parlement, Aguila Salah, va peser de tout son poids pour gagner certaines voix auprès des députés réticents".

Pression de l'ONU

En outre, la pression qu'exerce l'ONU sur la Chambre des représentants du peuple depuis quelques jours pour voter en faveur du nouveau gouvernement peut aussi faire la différence lors du vote de confiance", ajoute-t-on.

Lire aussi: Libye: la composante du Gouvernement intérimaire remise au Parlement

De leur côté, la France et l'Allemagne à travers leurs ministres des Affaires étrangères ont exhorté, samedi, les députés Libyens à faire prévaloir l'intérêt suprême du pays et à œuvrer plutôt dans le sens de réussir les prochaines élections générales prévues le 24 décembre prochain.

Le Premier ministre, Abdelhamid Debeibah, qui a remis officiellement, la liste de son cabinet, jeudi, au Parlement, a indiqué qu'il a retenu six critères dans la sélection de son gouvernement.

"Les critères sont la compétence, la diversité géographique, la décentralisation, la représentativité féminine, la participation de la jeunesse et la répartition équitable des richesses", a précisé le Bureau de communication du chef du gouvernement, sur sa page Facebook.

Le Gouvernement intérimaire dont la mission devant prendre fin d'ici aux prochaines élections générales, s'est fixé 12 objectifs durant la phase de transition.

Il s'agit, entre autres, d'assurer la souveraineté à travers l'ensemble du territoire libyen, de réunifier les institutions de l'Etat, d'évacuer les mercenaires et forces étrangères présents dans le pays et d'instaurer la réconciliation nationale.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.