Afrique: Les données d'ONU Femmes révèlent que le leadership des femmes est loin d'être égal et qu'il est menacé par la pandémie - Le Forum Génération Égalité de 2021 est plus important que jamais

Les activistes, les célébrités et les leaders du monde entier célèbrent la Journée internationale des femmes

New York, le 8 mars 2021 -- ONU Femmes intensifie ses préparatifs en vue du Forum Génération Égalité 2021 dans un contexte qui montre que les droits et le leadership des femmes sont menacés, et qu'ils sont exacerbés davantage en raison de la pandémie de COVID-19. Les projections actuelles indiquent que l'égalité des sexes dans les postes de pouvoir les plus élevés ne sera pas atteinte pendant encore 130 ans. La Journée internationale des femmes de cette année-ci sonne l'alarme sur les menaces croissantes à l'égalité des sexes et souligne la nécessité de reconstruire en mieux en faveur d'un avenir caractérisé par plus d'égalité entre les sexes.

La célébration officielle des Nations Unies, qui aura lieu sur le thème de « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19 sur le chemin du Forum Génération Égalité », se fera avec le concours de leaders mondiaux, notamment le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres, la Première ministre islandaise Katrín Jakobsdóttir, l'activiste et actrice Eva Longoria, et Somaya Faruqi, membre de l'équipe de robotique des filles afghanes. Outre leurs propositions de réflexions sur le thème de la Journée, ils appelleront à redoubler d'efforts pour accroître la participation des femmes dans tous les aspects du leadership et de la vie publique, et pour trouver de nouvelles solutions qui ne laissent aucune femme ou fille pour compte.

« Nous devrons nous rappeler de l'année 2021 comme celle d'un point d'inflexion mondial pour l'égalité des sexes - une année pendant laquelle les droits et le leadership des femmes se sont accélérés de manière irréversible. Le Forum Génération Égalité constituera le catalyseur d'un changement durable. Un monde plus égalitaire sera un monde différent. Des décisions plus inclusives seront prises, des voix différentes se feront entendre, et de nouvelles solutions seront trouvées », a déclaré la Directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka.

António Guterres, le Secrétaire général des Nations Unies, a déclaré : « L'égalité des sexes est essentiellement une question de pouvoir. Un monde et une culture dominés par les hommes aboutiront à des résultats dominés par eux. Mais l'occasion que donnent les problèmes d'origine humaine - et je choisis délibérément ces mots - est qu'ils comportent des solutions axées sur l'humain. Ces solutions ne peuvent être trouvées que par le biais d'un leadership et d'une prise de décision partagés, ainsi que par la pleine réalisation des droits des femmes, y compris le droit à une participation égale. La réalisation des droits des femmes profitera à toutes et tous. »

Cette Journée internationale des femmes arrive à un moment où les indications à l'effet que la pandémie est en train d'avoir un impact disproportionné et sévère sur les droits des femmes sont de plus en plus probantes - depuis leur rôle en tant que travailleuses de la santé de première ligne, souvent sans protection, jusqu'à la perte d'emplois à mesure que l'économie informelle se rétrécit, la poussée alarmante de la violence domestique et le fardeau du travail non rémunéré. La saisie de nouvelles données sur le leadership des femmes met encore plus en évidence le caractère impératif des actions à prendre :

Au niveau mondial, trois pays seulement ont 50 pour cent ou plus de femmes parlementaires, et la moitié des pays n'ont aucune femme au sein de leur parlement.

Les femmes âgées de moins de 30 ans représentent moins de 1 pour cent des parlementaires dans le monde.

Les femmes parlementaires ont signalé dans une enquête qu'elles avaient subi près de deux fois plus d'exposition à la torture, à de mauvais traitements et à des actes de violence par rapport aux hommes.

Malgré les vives appréciations témoignées à de nombreuses femmes leaders pour leurs initiatives de réponse à la COVID-19, seuls 3,5 pour cent des équipes de travail sur la COVID-19 examinées dans 87 pays ont démontré l'existence d'une parité entre les sexes en leur sein.

La recherche montre que lorsque les femmes sont au pouvoir, les questions politiques qui ont été négligées, telles que l'élimination de la violence, les services de garde d'enfants et les soins de santé, reçoivent plus de considération ; il y a souvent alors moins de corruption gouvernementale et les partis politiques sont plus susceptibles de travailler ensemble. Par exemple, pendant son premier mandat de présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf a mis en place un tribunal spécialisé dans la condamnation d'actes de violence à l'égard des femmes. L'ancien Premier ministre norvégien Gro Harlem Brundland et la Chancelière allemande actuelle Angela Merkel ont tous deux renforcé les dispositions relatives aux congés familiaux et ont accru les financements en faveur de l'éducation de la petite enfance.

Il est possible de parvenir à l'égalité en matière de leadership et de prises de décision. La Coalition d'action du Forum Génération Égalité sur les mouvements et le leadership féministes a élaboré des plans pour - par exemple - parvenir à la parité des sexes dans les postes exécutifs et législatifs dans 50 pays d'ici 2026.

ONU Femmes a également formulé une série de recommandations concrètes visant à améliorer les cadres juridiques, en particulier à travers l'adoption et l'application de quotas de genre, la lutte contre les normes sociales et la violence à l'égard des femmes dans la vie publique, et l'augmentation des financements pour soutenir les femmes candidates à l'élection.

Le Forum Génération Égalité relève le niveau des engagements

Le Forum Génération Égalité 2021, qui est organisé par ONU Femmes et co-organisé par les gouvernements de la France et du Mexique conjointement avec la jeunesse et la société civile, constituera une occasion unique de changer nos sociétés et de renforcer le leadership des femmes à mesure que nous nous relevons de la COVID-19. Il sera lancé à Mexico du 29 au 31 mars et culminera à Paris, en France, en juin.

Les actions de la Coalition d'action, qui seront lancées lors de la Journée internationale des femmes, constitueront l'un des principaux produits du Forum Génération Égalité à venir et établiront les domaines les plus favorables à l'investissement en faveur de la promotion de l'égalité des sexes. Les coalitions s'efforceront de recueillir un large éventail d'engagements de la part de diverses organisations - les gouvernements, les associations à but non lucratif, les entreprises et les leaders de la jeunesse - sur six thèmes allant de mouvements et du leadership féministes jusqu'à la question de la violence basée sur le genre, afin de parvenir à une égalité des sexes durable.

L'actrice et activiste Eva Longoria lancera, au cours de la rencontre, la nouvelle campagne ActforEqual d'ONU Femmes visant à créer une vague de sensibilisation et d'actions au cours de la période précédant le Forum Génération Égalité.

Les autres participants à la manifestation virtuelle de la Journée internationale des femmes comprendront notamment Élisabeth Moreno, la ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances de la France, Marcelo Ebrard, le ministre des Affaires étrangères du Mexique, Elizabeth Gómez Alcorta, la ministre des femmes, du Genre et de la Diversité de l'Argentine, Filippo Grandi, le haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Xiye Bastida, l'activiste de la justice climatique, Eddie Ndopu, le promoteur des ODD et des droits des personnes en situation de handicap, et Aya Chebbi, l'activiste panafricaine et présidente du Groupe du manifeste des jeunes femmes africaines Beijing+25.

La Journée internationale des femmes dans le monde

Outre la célébration officielle par les Nations Unies, des centaines de rencontres et d'activités à travers le monde marqueront la Journée internationale des femmes, dont une table ronde du Réseau des femmes dirigeantes africaines sur le leadership des femmes au Zimbabwe, une exposition audiovisuelle avec des récits des survivantes de la violence en Albanie, une galerie de photos en ligne honorant le « Leadership féminin » par l'agence partenaire UNOPS en Thaïlande, et une table ronde en Jamaïque dans le cadre de l'Initiative conjointe « Spotlight » de l'Union européenne et des Nations Unies sur les femmes leaders dans leur lutte contre la violence basée sur le genre dans le contexte de la COVID-19.

Pour la 7e année consécutive, plus de 90 bourses de valeurs dans le monde sensibiliseront au rôle essentiel que le secteur privé peut jouer dans le renforcement du leadership des femmes en organisant une cérémonie de sonnerie de cloche lors de leurs séances.

En réponse à la pandémie fantôme alarmante de la violence pendant la crise de la COVID-19 et dans le cadre de la Journée internationale des femmes à venir, la campagne Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes a publié le 25 février sa brochure d'action UNiS intitulée « Journée Orange » portant sur l'un de ses quatre domaines de travail essentiels de cette année : le financement des organisations. Les trois autres domaines sont les suivants : répondre aux besoins des survivantes, prévenir la violence et recueillir des données. Des circulaires portant sur les actions à prendre sur ces sujets seront diffusées tout au long de l'année.

Jetez un œil sur le contenu éditorial d'ONU Femmes sur le thème de cette année : https://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/international-womens-day

Suivez les échanges en ligne en utilisant #GénérationÉgalité et #IWD2021. Vous pouvez télécharger des slogans, des GIF amusants et d'autres choses dans notre dossier sur les réseaux sociaux que vous trouverez ici : https://trello.com/b/pD8AFd1o

Plus de: UN Women

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X