Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat

Berlin — Le gouvernement allemand doit prendre des "mesures actives" pour aider à l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental, a indiqué Sevim Dagdelen, membre du parti allemand Die Linke, appelant Berlin à ne pas céder aux pressions du Maroc.

L'Allemagne " ne doit pas céder aux pressions de Rabat", a déclaré Sevim Dagdelen, citée par la presse allemande, estimant que le gouvernement allemand doit réaffirmer son opposition à " la poursuite de l'occupation du Sahara occidental par le Maroc, qui est contraire au droit international".

Sevim Dagdelen déplore, à ce titre, la stratégie du Maroc d'installer "une partie de sa propre population dans les territoires occupés sahraouis en violation du droit international".

De son côté, le chef adjoint du groupe parlementaire FDP (parti libéral démocrate), Alexander Graf Lambsdorff, précise que la "manœuvre" du Maroc (de rompre les relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat)" s'explique par la crainte que le président américain, Joe Biden, annule la décision de son prédécesseur de reconnaitre la revendication de Rabat sur le Sahara occidental ce qui est à l'origine des pressions marocaines.

Alexander Graf Lambsdorff précise "qu'il s'agit maintenant de résoudre cette question conformément au droit international".

Le Maroc a décidé de suspendre ses relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat, en raison d'une grande divergence avec Berlin sur plusieurs dossiers, dont celui du Sahara occidental, occupé par le Maroc depuis 1975.

Suite à cette décision, le ministère allemand des Affaires étrangères a convoqué d'urgence l'ambassadrice du Maroc en Allemagne, ont fait savoir des sources diplomatiques.

La position de Berlin sur le conflit au Sahara occidental a été, entre autres, à l'origine des dernières frictions entre l'Allemagne et le Maroc, selon les mêmes sources.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.