Sénégal: Sédhiou / Blocus de la rn°4 par les femmes du bois sacré et les villages de l'axe - La libération de Sonko et l'Etat de droit exigés !

Le trafic est sérieusement perturbé sur la route nationale N°4 depuis hier, dimanche 7 mars. Ainsi en ont décidé les femmes du bois sacré et les villageois établis le long de l'axe en signe de protestation contre l'emprisonnement du député et opposant Ousmane Sonko. Ils exigent sa libération pure et simple ainsi que le retour de l'état de droit. Chants, incantations et autres rites traditionnels sont en cours d'exécution contre le président Macky Sall.

Les femmes de plusieurs villages de la commune de Diacounda dans le département de Bounkiling occupent la route nationale N°4 qu'elles ont barré en signe de protestation contre l'arrestation du député Ousmane Sonko. «Nous sommes en colère depuis l'arrestation de Ousmane Sonko car nous trouvons cela injuste et constituant un recul démocratique dans notre pays. Nous sommes déterminées à nous faire entendre et par tous les moyens et de jour comme de nuit», a dit l'une d'elle sous couvert de l'anonymat. Ces femmes se réclamant du bois sacré formulent des incantations rythmées de chants traditionnels en signe de malédiction dirigées contre le président Macky Sall qui, selon les manifestants, «a engagé le pays dans une impasse politique et sociale».

«Pendant que le monde entier se préoccupe de la pandémie à coronavirus, lui nous traine dans une sale affaire de viol tout simplement pour salir la réputation de Ousmane Sonko», ajoutent les manifestantes cristallisées sur leurs rites traditionnels. Depuis hier après-midi dimanche 7 mars, le trafic est régulièrement bloqué sur cet axe routier et la journée de ce lundi s'annonce plus difficile pour les usagers car déjà, beaucoup d'autres villages situés le long de la route nationale N°4 ont imposé un blocus sur la chaussée au moyen de troncs d'arbre et de pneus allumés. Les forces de l'ordre, notamment l'armée en poste dans la zone intervient souvent pour éviter des débordements préjudiciables.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.