Cote d'Ivoire: Affaire « primes des enseignants à l'Université Houphouët-Boigny » - La réaction du Trésor public suite aux fausses accusations de malversations

Le non-paiement des primes de recherche du 4ème trimestre 2020 des enseignants de l'Université Félix Houphouët-Boigny a fait les gros titres de la presse et des réseaux sociaux.

Des enseignants et leurs organisations syndicales ont accusé nommément l'ex- président de cette université, Professeur Abou Karamoko et le Directeur des affaires administratives et financières M. Tebao Saint-Clair d'avoir détourné les primes.

Des propos non fondés véhiculés par des déclarations publiques et autres tracts ont jeté le discrédit et porté atteinte à l'intégrité morale des autorités universitaires. Ces accusations graves portées sans preuve ont fini par faire réagir le Trésor public.

En effet, une réunion s'est tenue le 02 mars 2021 dans les locaux de la Paierie générale du secteur parapublic (PGSP). Au cours de cette rencontre, le Payeur général du secteur parapublic, Mme Ahoussy Lydie épouse Guibei, a expliqué aux différents représentants des enseignants, notamment ceux de la section Biosciences de la Coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs (CNEC), la procédure de mise à disposition des subventions et règlements des dépenses. Elle a affirmé que le non-paiement des primes est simplement dû à la situation budgétaire déficitaire de l'université Félix Houphouët-Boigny dans les livres de la PGSP. Apportant ainsi un démenti aux accusations contre les autorités de l'université Félix Houphouët-Boigny.

Elle leur a annoncé également que le compte de l'UFHB a été crédité de la somme de la somme d'un milliard deux cent vingt-quatre millions (1millard 224 millions) le 02 mars 2021. Et, à son tour, l'UFHB a déposé tous les états, pour paiement, sur les différents comptes des enseignants-chercheurs concernés par la prime de recherche le jeudi 04 mars 2021. Ce qui signifie qu'à ce jour, les enseignants ont perçu leurs primes.

Du côté des autorités universitaires, on espère seulement que les enseignants après avoir reçu leurs primes, sauront, à travers leurs organisations syndicales, faire preuve de responsabilité et surtout de grandeur d'esprit en présentant leurs excuses aux personnes accusées à tort et injustement traînées dans la boue. C'est aussi cela savoir être à la hauteur de sa charge.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.