Afrique: People's daily - Comment la technologie chinoise juncao aide l'Afrique à sortir de la pauvreté

Je suis né dans la campagne pauvre du comté de Liancheng, dans la province du Fujian (sud-est de la Chine). J'ai donc une profonde compréhension de la vie difficile des agriculteurs. Je souhaite depuis longtemps changer le visage de la pauvreté rurale. Aux yeux des gens ordinaires, l'herbe est ordinaire, voire insignifiante. Cependant, la puissance de la technologie chinoise Juncao (littéralement « champignon et herbe ») est énorme. Elle peut non seulement faire pousser des champignons que l'on vend pour se débarrasser de la pauvreté, et contrôler les tempêtes de sable, mais aussi produire de l'électricité et du papier. Elle est devenue une « merveille » mondiale de lutte contre la pauvreté apportant l'espoir d'un développement durable à un grand nombre de pays en développement.

La coopération dans la lutte contre la pauvreté entre le Fujian et la région autonome Hui du Ningxia a permis à la technologie mycorhizienne de contribuer à la réduction de la pauvreté mise en œuvre avec succès dans le Ningxia. À cette époque, le camarade Xi Jinping, alors secrétaire adjoint du comité provincial du Parti du Fujian, était le chef du groupe dirigeant pour la lutte contre la pauvreté conjointe entre le Fujian et le Ningxia. Il a éclairé la direction et le ‑l de la pensée pour soutenir le Ningxia par la technologie Juncao, ce qui nous a beaucoup inspirés. Le désert aride du Gobi du Ningxia ne peut même pas retenir la pluie, sans parler des cultures. En revanche, la technologie Juncao peut non seulement remplace les arbres pour cultiver toutes sortes de champignons comestibles, mais permet également de développer des racines, qui sont capables de freiner le vent et fixer le sable, et devenir le meilleur choix pour la lutte contre la pauvreté.

Grâce à la promotion du camarade Xi Jinping, la technologie Juncao est continuellement sortie de la Chine et a été mise en pratique dans de nombreux pays et régions sous-développées. Avec l'aide de l'expérience réussie de la coopération FujianNingxia, nous envoyons des experts chinois aux pays en développement dont la population pauvre est prioritaire dans le service d'aide. En Afrique du Sud, au Lesotho et dans d'autres pays, nous avons également créé un modèle de « champignonnière de 10 mètres carrés » pour les petits agriculteurs. Avec seulement 10 mètres carrés de terrain, nous pouvons produire 1,2 tonne de champignons frais par an. Les agriculteurs sans terre et les citadins pauvres ont également la possibilité de participer à la production. La technologie Juncao a construit des ponts d'amitié entre la Chine et les pays étrangers dans la coopération pour la lutte contre la pauvreté, avec les programmes chinois et la sagesse chinoise apportant ainsi leur contribution à la réduction de la pauvreté dans le monde.

La lutte contre la pauvreté grâce aux sciences et technologies a permis de passer de la réduction de la pauvreté par « transfusion sanguine » à la réduction de la pauvreté par « fabrication de sang », stimulant de manière efficace la force endogène de la lutte contre la pauvreté des ménages pauvres et minimisant le phénomène du retour à la pauvreté. La technologie Juncao est étroitement liée à la « lutte ciblée contre la pauvreté par l'industrie » et est devenue la « source d'eau » de la lutte contre la pauvreté. Si nous considérons la technologie Juncao comme du « poisson », nous fournissons non seulement du « poisson » dans le cadre de l'aide étrangère, mais également toute l'industrie de l'élevage du « poisson », de la capture du « poisson » à la transformation du « poisson ». En Afrique du Sud, nous avons mis en place la filière de l'industrie des pleurotes pour permettre aux femmes locales de « comprendre, apprendre et réussir dès qu'elles essaient de faire ». Ainsi, de nombreuses femmes peuvent produire des champignons en sept jours et les vendre. Avec leurs propres eorts, elles gagnent non seulement de l'argent, mais créent également une belle vie à sa famille. Lorsque les femmes locales ont récolté des champignons pour la première fois, elles ont chanté et dansé. Ce genre de bonheur sincère nous a rendus profondément conscients de l'importance de la réduction de la pauvreté.

La promotion réussie de la technologie Juncao dans les zones pauvres aide les gens à se débarrasser de la pauvreté, également ouvre une nouvelle voie pour la protection de l'environnement et le développement durable. L'utilisation de la technologie Juncao dans la culture peut fournir suffisamment de matières premières pour la culture des champignons, mais aussi atténuer efficacement le problème du manque de fourrage en saison sèche, favoriser le développement de l'élevage et faire une démonstration pour le contrôle de l'érosion des sols au niveau local. Au Rwanda, un pays aux milliers de collines, où la végétation forestière diminue fortement et où l'érosion des sols est grave, la technologie Juncao est intercalée avec des arbres fruitiers, du maïs et du soja pour conserver le sol et l'eau, ce qui a été vigoureusement encouragé par la Commission agricole rwandaise à travers le pays.

Au cours des 20 dernières années, la technologie Juncao chinoise s'est diusée à l'étranger, répandant les graines de la richesse dans plus de 100 pays et régions du monde, aidant à résoudre les problèmes de survie et de développement humains grâce aux sciences et technologies, qui est devenue pour la Chine, une pratique vivante dans la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

GU ZHONGYANG ET YU JINGXIAN journalistes au Quotidien du Peuple

(L'auteur est Lin Zhanxi, inventeur de la technologie Juncao et scientique en chef du Centre national chinois de recherche sur la technologie Juncao)

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.