Algérie: 3 ans de prison ferme à l'encontre du PDG de la chaîne Ennahar Anis Rahmani

Alger — La Cour d'Alger a condamné, lundi, à 3 ans de prison ferme assortis d'une amende de 50.000 da, le président directeur général (PDG) de la chaîne Ennahar, Mohamed Mokkadem dit Anis Rahmani, poursuivi pour enregistrement et diffusion, à travers sa chaîne Ennahar, d'une communication téléphonique qu'il avait eue avec un officier de l'Armée nationale populaire (ANP), sans autorisation préalable.

La Cour a également décidé la confiscation des saisies, outre son acquittement des accusations de diffamation et d'outrage à un officier durant l'exercice de ses fonctions.

Pour rappel, le Procureur général près la Cour d'Alger avait requis le 10 février dernier une peine de dix (10) ans de prison ferme, assortie d'une amende de 100.000 DA à l'encontre du Directeur général du groupe Ennahar.

Une peine de cinq (5) ans de prison ferme assortie d'une amende de 100.000 DA, avait été prononcée le 15 novembre dernier, par le tribunal de Bir Mourad Rais (Alger) à son encontre.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.