Congo-Brazzaville: ARTs martiaux - Raïssa et Davina, deux passionnées du karaté

Sociétaires du club Washiday du maître Poaty, Raïssa Mayala et Davina Bouanga ont exprimé leur satisfaction dans la pratique du karaté à l'occasion du lancement des activités de la Ligue départementale de Pointe-Noire.

Une année de pratique de sport pour la première et quatre ans pour l'autre, les deux karatékas font partie d'une dizaine de ponténégrines qui pratiquent actuellement cet art longtemps considéré comme un sport des garçons.

Raïssa Mayala, femme au foyer, a évoqué sans détour que son mari n'a pas pu la convaincre à renoncer à la pratique du karaté. " Le sport est très important pour les femmes surtout pour le maintien en bonne santé et la défense contre certains fléaux. J'ai choisi le karaté. Depuis un an je suis en forme et mon mari a fini par me comprendre et aujourd'hui il m'encourage", a -t-elle indiqué, exhortant les filles à pratiquer le sport. " Je ne leur demande pas de pratiquer le karaté comme moi parce que c'est ma passion mais, de choisir une discipline de leur choix", a-t-elle souligné.

Par ailleurs, Davina Bouanga, avec 4 ans de carrière, a hérité de l'ADN de son père, un ancien pratiquant de ce sport. Agée de 16 ans, elle est très passionnée de la discipline.

En effet, malgré leur mépris dans le quartier par les proches, les deux dames n'entendent pas baisser les bras. Après la relance des activités sportives, elles ambitionnent les compétitions nationales et celles de la Ligue. "Nous ne pratiquons pas ce sport pour se battre dans les rues, mais pour les compétitions", ont-elles déclaré.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.