Maroc: Benguérir - Hommage aux femmes pionnières dans le domaine de la réinsertion des détenus à Marrakech-Safi

La Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus a organisé, lundi à Benguérir, chef-lieu de la province de Rehamna, une cérémonie grandiose, le temps de fêter des femmes pionnières dans le domaine de la réinsertion des détenus au niveau de la région Marrakech-Safi et ce, à l'occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme.

Organisé, en partenariat avec la Province de Rehamna autour du thème "Noun Nahnou", cet hommage intervient en reconnaissance de l'engagement ainsi que des efforts consentis par la gent feminine opérant en matière de réinsertion socioprofessionnelle des détenus.

A cette occasion, un incandescent hommage a été rendu à 20 femmes pionnières dans le domaine de la réinsertion des détenus, issues de la région Marrakech- Safi, et appartenant à la Délégation Générale à l'Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), au ministère de la justice, au ministère de la culture, de la jeunesse et des sports, au ministère de la santé, au pouvoir judiciaire, au Parquet général, et à l'Ordre des avocats de Marrakech.

Lors de cette cérémonie, un hommage a été rendu également à des femmes issues de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), de la Gendarmerie Royale, de la Rabita Mohammadia des Oulémas, de l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), de l'Agence Nationale de Promotion de l'Emploi et des Compétences (ANAPEC), de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, ainsi que du monde des médias.

Cette cérémonie rehaussée par la présence notamment, du coordonnateur national de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, M. Abdelouahed Jamali Idrissi, du gouverneur de la province de Rehamna, M. Aziz Bouignane, de responsables judiciaires, d'avocats, d'élus locaux, et d'acteurs associatifs, vise à mettre en exergue les parcours professionnels uniques et des sacrifices consentis par ces femmes pionnières dans le domaine de la réinsertion des détenus.

Ces femmes appartenant à divers secteurs, ont marqué de leur empreinte le domaine de la réinsertion des détenus au niveau de la région Marrakech-Safi, en oeuvrant avec patriotisme, négation de soi, dévouement, et un sens élevé de responsabilité, afin de contribuer à l'insertion socioprofessionnelle de cette catégorie de personnes vulnérables et ce, conformément à la Vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Intervenant à cette occasion, M. Jamali Idrissi, a tenu à rappeler le contexte de la création de ladite Fondation par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, avec un focus détaillé sur ses nobles missions et ses grandes réalisations, relevant que les femmes honorées aujourd'hui ont largement contribué à la mise en œuvre des nobles missions de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus.

Ces femmes qui travaillent avec abnégation, n'ont ménagé aucun effort en vue de diffuser les valeurs d'espoir, et de la confiance en soi, en la société et en la Loi, et ont permis à d'anciens détenus, de reconstruire leur vie et de s'intégrer au sein de la société, a-t-il ajouté.

De son côté, M. Bouignane s'est félicité du choix porté, cette année, sur la ville de Benguérir, par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus pour fêter des femmes pionnières dans le domaine de la réinsertion, mettant en avant les différentes réalisations accomplies par ladite Fondation dans ce domaine au niveau de la province de Rehamna.

Ces programmes ambitieux ont permis de contribuer à garantir une vie digne pour ces anciens détenus et à améliorer leurs conditions socioéconomiques, a-t-il poursuivi.

Cette cérémonie a été marquée par la présentation de films- documentaires autour de "success stories" d'anciennes femmes détenues, qui ont réussi leur réinsertion socioprofessionnelle, ainsi que par des témoignages vivants d'anciennes détenues ayant bénéficié des différents programmes mis en oeuvre par ladite Fondation.

Lors de cette cérémonie, un hommage posthume a été rendu à Mme Jmiaa Haddad, une ancienne avocate du Barreau de Casablanca, qui a consacré sa vie au sein de l'association "Mama Assia", entre autres, à défendre les détenus, et à réviser les mesures liées à leur détention, en plaidant pour une réforme du système de la justice.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.