Congo-Kinshasa: Affaire Kalev Mutond - La Coordination des Communautés de l'Espace Katangais insiste sur l'indépendance de la Justice

Le Comité directeur de la Coordination des Communautés de l'Espace Katangais a, à l'issue d'une session extraordinaire tenue lundi 1er mars 2021, donné sa position sur l'affaire en Justice, engageant l'ancien Directeur Général de l'Agence Nationale de Renseignements (ANR) et ressortissant de l'espace Katangais, Kalev Mutond.

Il était question pour les membres de cette Coordination Katangaise d'examiner les différentes situations que traversent les ressortissants de leur contrée disséminés à travers toute l'étendue du territoire national

L'invitation du Parquet près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe à Kalev Mutond, l'Ancien Administrateur Général de l'Agence Nationale de Renseignements, a attiré l'attention de la Coordination des Communautés de l'Espace Katangais. Cette dernière a, dans un communiqué de presse rendu public à l'issue d'une session extraordinaire d'examen des situations que vivent les ressortissants katangais partout à travers la RDC, déploré ce qu'ils qualifient d'un comportement haineux dont est victime Kalev Mutond. Cette coordination regroupant les communautés Katangaises estime qu'il est venu le moment de se prononcer pour une mise en garde à tous ceux qui portent atteinte gratuitement à l'honneur et à la dignité de l'un des leurs, au regard de différents documents consultés ainsi que des éléments médiatiques circulant sur les réseaux sociaux.

Tout en épinglant le fait que l'Agence Nationale de Renseignements (ANR), Service public de l'Etat, ne devrait pas être confondu à la Personne de son Ancien Patron et ressortissant de leur Province, la Coordination se dit avoir constaté avec effroi que depuis l'avènement du nouveau Régime, leur digne fils Kalev Mutond fait l'objet d'un lynchage médiatique systématique et acharné se substituant même à la justice congolaise, pourtant seule instance compétente pour juger et apprécier les accusations mises à sa disposition.

Pour cette Coordination, la Justice ne doit nullement subir une quelconque injonction. Elle est appelée à agir en toute indépendance. «La Coordination des Communautés de l'Espace Katangais ainsi que les observateurs avertis constatent que ceux qui mettent publiquement sur le compte de notre Frère précité des imputations dommageables et vexatoires, n'ont pas qualité de se substituer à la justice qui dira le droit, s'il échet, sans tenir compte des influences polico-tribales exercées sur elle, comme tend à le démontrer la révélation médiatique et triomphaliste de l'un des plaignants sur l'existence des Plans A, B, et C destinés à faire arrêter coûte que coûte Monsieur Kalev Mutond», dénonce-t-elle.

A en croire Célestin Mbuyu Kabangu et Lambert Lwamba lwa Nemba, respectivement Président et Vice-président de la Coordination des Communautés de l'Espace Katangais, Kalev Mutond fait l'objet d'une cible de prédilection d'un groupe de personnes ayant résolument décidé de se liguer en bloc et d'en finir définitivement avec lui notamment, par sa neutralisation politique et même physique, en déversant au même moment, une pluie de plaintes en Justice et en publiant des communiqués de presse haineux, diffamatoires et fantaisistes.

Par ailleurs, la Coordination estime que Kalev Mutond mérite, au regard d'énormes services rendus à la RDC à la tête de l'Agence Nationale de Renseignements de 2011 à 2019, une protection et une reconnaissance de la Nation en lieu et place de sa livraison à la haine tribale, à la diabolisation ainsi qu'à l'acharnement politique...

Il sied de noter que Kalev Mutond est, pour une deuxième fois, convoqué au Parquet Général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe ce mercredi 10 mars 2021 après une première invitation boycottée du 18 février dernier. L'ex Patron de l'ANR est poursuivi pour répondre aux faits infractionnels à sa charge : Tentative de meurtre, enlèvement, tortures et arrestation arbitraire.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.