Afrique: CAF-C1 - V.Club tient tête à Al-Ahly au Caire

Deux buts partout, il n'y a pas de vainqueur entre Al Ahly et V.Club au Caire en Egypte au terme d'une partie délicate pour V.Club, archidominé dans l'entrejeu par le tenant du titre de la C1 africaine.

C'est un petit exploit que l'AS V.Club, en remodelage, a réalisé, le 6 mars au stade International du Caire, face au mythique club d'Al Ahly d'Egypte, tenant du titre, en troisième journée du groupe A de la Ligue des champions d'Afrique. Le score de cette partie à rebondissements a été de deux buts partout. Et ce sont les Dauphins Noirs de Kinshasa qui ont été les premiers à trouver la faille dans la défense des Reds locaux. Glody Lilepo Makabi a ouvert la marque, à la 41e minute, sur quasiment un exploit personnel, reprenant sa propre frappe, mal dégagée par le gardien de but El Shenawy d'Al Ahly.

V.Club a inscrit ce but, contre le cours du jeu, ayant laissé le cuir à jeu au club cairote. En deuxième période, le coach sud-africain d'Al Ahly, Peter Monsimane a effectué des remplaçants notables, avec la sortie de l'attaquant congolais Walter Bwalya, dans un sale jour, ayant buté à plusieurs reprises sur le gardien de but camerounais de V.Club Simon Omossola, et deux autres joueurs. Mohamed Sherif, monté à la 56e minute à la place d'Hussein El Shahat, a finalement trompé l'excellent gardien camerounais, égalisant pour les locaux à la 69e minute. Et c'est encore un autre joueur sorti du banc, Marwan Mohsen, entré en jeu à la 70e minute à la place du milieu récupérateur international malien Aliou Dieng, qui a inscrit le deuxième but d'Al Ahly, à la 71e minute. En l'espace de deux minutes, Al Ahly, qui dominait de la tête au pied V.Club dans les deux premiers quarts d'heure de la deuxième période, a renversé totalement la vapeur, passant devant V.Club.

Mais le club congolais, bien qu'en réorganisation de son effectif, a passé plus d'une semaine au Caire pour s'acclimater en préparation de ce match. Et cela s'est avéré judicieux. L'équipe du coach Florent Ibenge n'a pas baissé pavillon, se reprenant mentalement et se lançant à l'abordage. Et à la 80e minute, Ricky Tulenge, fauché dans la surface de réparation, selon l'arbitre marocain Redouane Jayed, a transformé le penalty très contesté par les joueurs d'Al Ahly. Deux buts partout, V.Club a littéralement arraché un nul qui pourrait être précieux pour la suite de la compétition.

Satisfait du résultat, Florent Ibenge pense déjà à la quatrième journée contre la même équipe d'Al Ahly : « Je suis entièrement satisfait du résultat. Al Ahly aurait pu marquer cinq ou six buts. Le match retour à Kinshasa sera différent car, à domicile, nous ne jouerons pas défensivement comme ici au Caire. Le prochain match avec Al Ahly, après dix jours, se jouera à haute température et sur un terrain artificiel. Nous jouerons pour gagner ». L'on se rappelle qu'avant le match du Caire, il avait déclaré : « Je n'ai pas peur d'Al Ahly. Ils sont favoris en aller et retour, mais nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. Sur un match, même en aller-retour, nous avons notre mot à dire, nous n'avons pas envie de nous taire et de nous laisser édictés par Al Ahly. On va jouer notre partition ». Dans l'autre match du groupe, El Merreikh de Soudan a fait match nul de zéro but partout avec Simba SC de Tanzanie. Au classement, Simba est premier après trois journées avec 7 points, suivi de V.Club et Al Ahly qui ont chacun 4 points. El Merreikh est lanterne rouge avec 1 point. Le 16 mars au stade des Martyrs, V.Club offrira son hospitalité à Al Ahly alors que Simba recevra El Merreikh.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.