Congo-Kinshasa: Formation du gouvernement - La FBCP appelle à la considération de l'équilibre provincial

L'ONG de défense des droits de l'homme motive sa proposition par la recherche à garantir l'équité, la représentativité et l'équilibre « dans le partage du gâteau » ainsi que la paix dans la gouvernance du pays.

La Fondation Bill-Clinton pour la paix (FBCP) demande au président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, et le premier ministre, Sama Lukonde Kyenge, de considérer, lors de formation du futur gouvernement, l'équilibre provincial dans la répartition des postes ministériels et des hauts cadres de l'administration. L'ONG fait savoir, dans son communiqué du 8 mars, que cette proposition vise à garantir l'équité, la représentativité et l'équilibre « dans le partage du gâteau » ainsi que la paix dans la gouvernance du pays.

Pour amener cette paix sociale, qui est souhaitée par tous, la FBCP propose au chef de l'Etat et au Premier ministre, tout en tablant sur la représentation des provinces dans la gouvernement, que certaines « provinces stratégiques » comme le Kongo central et le grand équateur puissent avoir, chacune, un vice-Premier ministre dans cette future équipe gouvernementale.

L'ONG propose, par ailleurs, que l'actuel vice-ministre de la Justice soit reconduit comme ministre chargé du secteur en vue de lui permettre de bien mener sa réforme de la Justice commencée il y a quelques mois.

L'équilibre dans la répartition des postes

La FBCP fait, en effet, remarquer que certaines provinces du pays sont déjà bien servies dans les institutions. A l'en croire, le grand Katanga a un Premier ministre, un directeur de cabinet du chef d'État, un vice-président du Sénat, etc. Alors que le président du Sénat, le directeur général de la Direction générale des migrations (DGM) sont de l'est du pays. Et le grand Bandundu a le président de l'Assemblée nationale, un directeur du cabinet, le gouverneur de la ville de Kinshasa, etc. Le grand Kasaï a le président de la République, et l'ex-province orientale, l'auditeur général de l'armée. « Mais d'autres provinces n'ont encore rien », a souligné l'organisation.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.