Algérie: Allou Rahou d'Oran - Une passionnée de l'agriculture

Oran — A 74 ans, Allou Rahou éprouve une grande passion pour le travail agricole et le monde rural à Oran et le traduit sur le terrain à travers les expériences et initiatives afin d'accompagner la femme rurale.

"Depuis mon jeune âge, je m'intéresse au monde de l'agriculture. J'appartiens à une famille de fellahs de la région de Boutlelis. Mon grand bonheur est de voir les efforts fournis durant la saison agricole couronnés de succès et nous en recueillons les fruits", indique cette septuagénaire, le sourire aux lèvres cachant le poids et la fatigue des années.

Le parcours de cette agricultrice se distingue par plusieurs expériences dont la plantation d'arbres fruitiers et des plantes, ainsi que l'élevage de poules, de lapins et autres activités agricoles auxquelles elle se dévoue avec passion et enthousiasme dans ses champs de Misserghine et Aïn El-Kerma.

Animée par une volonté de fer, Mme Rahou, qui possède une surface plantée d'oliviers et une autre d'arbres fruitiers, a réussi à introduire de nouvelles expériences pour varier les produits agricoles, sachant qu'elle a été la première femme à Oran à avoir initié le lancement d'un petit projet de culture de "l'or jaune", le safran. L'expérience a donné de bons résultats.

Avant cette expérience, cette agricultrice a prouvé sa compétence en plantant, pour la première fois à Oran et avec succès, l'arbre de Moringa, puis a introduit ce type d'arbres aux multiples bienfaits à la forêt de M'sila d'Oran.

Son activité dans la diversification des produits agricoles à Oran ne s'est pas arrêtée là, car Mme Rahou initie également d'autres expériences au niveau de sa pépinière, en expérimentant des plantes tropicales, dont des fruits comme le papaye, également couronné de succès.

Malgré son âge, cette agricultrice tient à réaliser son rêve, à savoir la plantation de plantes aromatiques et médicinales au niveau de sa ferme d'Aïn El-Kerma (ouest d'Oran), au vu de l'importance de cette activité, qui représente un investissement prometteur dans le domaine de l'industrie de transformation.

Pour une meilleure vie de la femme rurale

D'autre part, Mme Allou Rahou accompagne la femme rurale pour l'amélioration de ses conditions de vie, la valorisation de son activité agricole, et la mise en avant de ses travaux manuels. L'objectif est de rendre cette femme productrice au sens plein du terme.

Pour ce faire, la septuagénaire a fondé, en 2007 à Oran, l'association "El Yed Fel yed" (la main dans la main).

A ce propos, Mme Rahou indique que "le monde rural est un réservoir d'énormes énergies qu'il faut découvrir et exploiter. La femme rurale d'Oran dispose de grandes compétences dans l'activité agricole et l'artisanat, nécessitant son soutien à travers la création de petits projets à son profit et dans le milieu rural dans lequel elle vit".

Puis, il y a eu l'ouverture d'un autre atelier pour la transformation de l'agile et la fabrication de mosaïques, ainsi que la récupération de la matière pour sa transformation en objets d'art pour la décoration.

En raison des us et coutumes empêchant la femme rurale de se déplacer hors wilaya pour participer aux expositions, l'association en question prend en charge cette mission afin de promouvoir des produits artisanaux faits à la main, afin de les commercialiser, dans le but d'améliorer leurs revenus, explique cette agricultrice.

Une participation à une exposition en France a permis de présenter une gamme variée de tapis artisanaux de la région de Boutlelis.

Grâce à la formation dédiée à la fabrication du savon artisanal naturel, organisée au Canada, Mme Rahou organise des sessions de formation au profit des femmes activant dans ce cadre, ainsi que d'autres sessions de formation sur la production de champignons et l'extraction des huiles essentiels et végétales.

A cet effet, une école de formation a été ouverte spécialisée dans les métiers traditionnels et les produits locaux, comme la conservation des olives et la confiture.

Pour participer à la promotion du milieu rural, la présidente de l'association, "el Yed Fel Yed" estime que l'encouragement du tourisme rural dans ces régions, favorisera le développement de l'agriculture de subsistance et la mise en place des passerelles entre les habitants des villes et la campagne, à travers les voyages organisés pour la découverte les compétences des femmes rurales et de mieux connaître leurs produits, ce qui engendrera la reprise du commerce dans ces régions.

Dans ce cadre, l'association organise des sorties aux régions rurales connues pour leurs produits locaux, à l'instar des cerises dont regorge la région d'Aïn Fezza (Tlemcen).

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.