Algérie: Crue de l'Oued Meknassa à Chlef - Une cellule de crise pour le suivi de la prise en charge psychique et sociale des familles de victimes

Chlef — La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, a annoncé dimanche depuis Chlef la mise en place d'une cellule de crise pour le suivi de la prise en charge psychique et sociale des familles des victimes de la crue de l'Oued Meknassa (W.Chlef) survenue samedi.

Mme. Krikou qui a rendu visite à l'une des familles victimes de cette catastrophe naturelle dans la commune d'Ouled Abdelkader, a annoncé "la mise en place d'une cellule de crise pour le suivi de la prise en charge psychique et sociale des familles des victimes tout en chargeant les cellules de proximité de les accompagner et de leur assurer des aides de solidarité".

Mme Krikou a également rendu visite aux familles des victimes de ces inondations dans la commune d'El Hadjadj, où elle leur a présenté les condoléances au nom du président de la République et en son nom, en leur affirmant que "l'Etat se tient aux côtés de ses citoyens et leur exprime sa compassion, tout en consentant tous les efforts à même d'atténuer l'ampleur de ce désastre".

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait chargé, dimanche, une délégation ministérielle de se rendre dans la wilaya de Chlef pour s'enquérir de la situation engendrée par les fortes pluies ayant provoqué, dans la nuit de samedi, la crue de l'Oued Meknassa qui a fait sept morts et des dégâts matériels.

De fortes précipitations avaient été enregistrées samedi soir à Chlef, provoquant la crue de l'Oued Meknassa, qui a emporté trois véhicules. Le bilan provisoire des services de la protection civile a fait état de sept morts.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.