Cameroun: Transformation du coton - Une usine d'égrenage en gestation à Gouna

Samedi dernier, le ministre Gabriel Mbairobe a posé la première pierre de cette 10e unité industrielle de la Sodécoton, dans cette localité du département de la Bénoué.

Et bientôt de 10 pour la Société de développement du coton du Cameroun (Sodecoton) ! Dans une vingtaine de mois, si le chronogramme des opérations est respecté, la Sodecoton aura sa dixième usine d'égrenage de coton, après celles de Maroua, Kaélé, Tchatibali, Guider, Garoua, Ngong, Touboro, Mayo Galké et Homé. La pose de la première pierre de ce complexe industriel a eu lieu samedi dernier à Gouna. En dehors de l'usine proprement dite, d'autres infrastructures telles que l'infirmerie, les logements d'astreinte, des entrepôts, des œuvres sociales diverses seront érigés. Ce qui en fera un complexe industriel. La nouvelle usine sera construite sur financement de l'Etat du Cameroun, a-t-on appris du ministre de l'Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbairobé. Plus de 10 milliards de F seront mobilisés pour la construction de cette infrastructure.

Le nouveau complexe sera installé sur une superficie de 30 hectares. L'usine sera adaptée aux conditions climatiques d'exploitation de la région du Nord. Elle sera capable d'égrener 335 tonnes de coton par jour. La production cotonnière connaît une embellie depuis la campagne agricole 2016-2017. Des records de collecte de coton graine sont ainsi enregistrés année après année et dépassent désormais les 340.000 tonnes. Le Minader a rendu un vibrant hommage aux agriculteurs regroupés sous la bannière de leur association, la Confédération nationale des producteurs de coton du Cameroun (CNPC-C). Il a transmis les encouragements du gouvernement au Top management de la Sodecoton, représenté par le PCA, Jean Abate Edi'i, par ailleurs gouverneur du Nord et à Mohamadou Bayero, DG. Le plan de redressement de ce fleuron industriel est exécuté, aux dires de Gabriel Mbairobé, avec « satisfaction ». La Sodecoton est « même devenue un modèle de développement et de réussite » s'est réjoui le Minader qui a procédé à la distribution du matériel aux agriculteurs de la zone.

Gouna est une localité située entre Ngaoundéré et Garoua. Elle se trouve précisément à une centaine de kilomètres de Garoua. C'est un grand bassin agricole, comme l'a décrit le maire de Lagdo, Luc Kaga. Pour la campagne cotonnière en cours, le canton a déjà produit plus de 13.000 tonnes. Selon les projections de la Sodecoton, il en produira 24.000 tonnes en 2024. 200 emplois directs seront créés. Le représentant des populations, le lamido de Gouna, a anticipé sur les retombées de cette réalisation dans son canton. En dehors de « l'or blanc », le canton est aussi tourné vers la culture des arachides, des oignons, du maïs, etc. Le Minader a salué la « grande résilience des agriculteurs du Grand Nord » qui sont confrontés, comme leurs congénères d'ailleurs, aux ravages du Covid-19. Il a souligné que grâce au chef de l'Etat, Paul Biya, Gouna fait son entrée dans le cercle des villes industrielles du pays.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.