Cameroun: Formation professionnelle - Le Minefop et la Cnps signent une convention

Elle a été paraphée jeudi dernier au terme d'une tournée de trois jours qu'Issa Tchiroma aura effectuée dans certaines entreprises de la région du centre.

C'est sous de bons auspices que le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle a achevé sa tournée dans quelques grandes entreprises implantées à Yaoundé et ses environs jeudi dernier. A la Caisse nationale de prévoyance sociale donc, dernière étape de cette tournée, il a signé avec le directeur général une convention de partenariat. Il est question d'une part pour le Minefop d'implémenter la loi du 11 juillet 2018 sur la formation professionnelle au Cameroun et pour la Cnps de promouvoir l'épanouissement personnel et professionnel de ses équipes, de participer à la formation des jeunes et de faciliter l'insertion dans le marché du travail des jeunes diplômés de la formation professionnelle. « Nous nous situons dans le sillage des orientations gouvernementales, notamment assurer la formation permanente des jeunes camerounais. C'est un outil supplémentaire que le Minefop nous accorde et que nous allons naturellement utiliser à bon escient parce que c'est quelque chose de très utile, de très efficient aussi bien pour la Cnps que l'ensemble de la jeunesse», a indiqué Alain Noel Olivier Mekulou Mvondo Akam, directeur général de la Cnps.

Pour le ministre, cette descente dans cette entreprise était essentielle. « Une structure de 2300 personnels avec 300-400 stagiaires qu'ils reçoivent chaque année. Tous soumis donc à la formation professionnelle. Je félicite le Dg de soumettre son personnel au devoir de remise en cause », a indiqué Issa Tchiroma Bakary. Il a ajouté qu'il veillera à ce que cette collaboration produise tous les effets escomptés. «Il n'y a pas de développement sans formation professionnelle. Je me tiendrai donc, avec mes collaborateurs à disposition pour permettre au dg et à son personnel d'être toujours à la hauteur des technologies modernes pour répondre aux défis présents et futurs», a conclu le Minefop. Ainsi s'est donc achevé le plaidoyer du Minefop dans les entreprises de la région du Centre pour une meilleure insertion de la jeunesse.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.