Madagascar: Miara-manonja - Les députés de l'opposition baissent le ton

Après des semaines de cache-cache avec les éléments de force de l'ordre, les députés de l'opposition sont venus à Tanjombato, samedi, pour rencontrer avec leurs partisans. Le message a été annoncé par le député Fidèle Razara Pierre. « L'opposition ne veut pas du gouvernement d'union nationale, ni de gouvernement de consensus. Nous ne réclamons pas de fauteuils. Nous voulons des règles de jeu bien définies dans ce pays ».

Avec un ton très ferme, le leader de Miara-manonja, le député d'Ambatondrazaka a mentionné les objectifs de l'opposition en faveur de Miara-manonja. Bien que l'esprit des observateurs soit rivé dans un mouvement plus violent, samedi, les députés ont détendu l'atmosphère. Le discours politique s'est différencié celui de l'excursion à Imerinkasinina le 6 février. Le menace du Préfet d'Antananarivo, l'ultimatum contre les forces de l'ordre ne figuraient pas parmi les expressions des politiciens. Les intervenants ont plutôt focalisé leur allocution dans des critiques moins virulents et agressifs. Pour le député Fidèle Razara Pierre, il a réitéré la pratique déjà retracée par les politiciens admis au pouvoir. La liberté de manifestation, symbole de la démocratie. « Les opposants devraient avoir une loi régissant l'opposition », a-t-il martelé. L'opposition réclame plus de liberté. Elle veut du concret pour qu'elle puisse jouir du droit de l'expression et de l'opinion.

Actuellement, la loi sur l'opposition est en discussion au sein des deux Parlements. Le texte n'aboutit pas à l'adoption. Le Sénat est actuellement tenu d'examiner les reformes sur le statut de l'opposition.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.