Cameroun: Dédicace - Inna O. parle des « Sulfureuses »

L'écrivaine a présenté sa deuxième œuvre de fiction le 5 mars dernier à Yaoundé au cours d'un apéro littéraire.

Après le « Bal des salauds », Inna O. commet sa deuxième fiction : « Sulfureuses », un recueil de nouvelles sur les femmes. Elle a présenté son œuvre le 5 mars dernier à Yaoundé au cours d'un apéro littéraire. La note de lecture exécutée par Bassek Ba Kobhio, sous sa casquette de cinéaste et d'écrivain, a fait savoir que l'ouvrage contient un trio de nouvelles mettant en exergue des femmes. Amour, vengeance, déception sont au rendez-vous. La première nouvelle, « Sang pour Sang », a fait l'objet d'une analyse, mais a surtout servi de mise en bouche pour titiller la curiosité des lecteurs. C'est l'histoire d'une jeune fille qui rencontre son père pour la première fois dans l'adolescence. Il la rejette, mais elle ne désiste pas. Elle espionne son géniteur et sa famille, et va s'arranger à ce que son demi-frère tombe fou amoureux d'elle. Comment finira ce drame qui se profile ? Bassek Ba Kobhio invite ainsi les lecteurs à se procurer le livre pour le découvrir. « Les héroïnes de Sulfureuses se dépeignent par elles-mêmes à la lumière des hommes rencontrés et surtout au prisme de ceux-ci. Leur destin commun finit par tanguer au rythme de leur excessive déraison. »

Au cours de cette dédicace organisée en prélude à la Journée internationale de la femme, les invités ont eu droit à plusieurs témoignages de femmes leaders dans divers domaines de la vie sociale, économique et politique. Par exemple, Bleue Régine Tsoungui, ancien député et maire de la commune de Ngomedzap est revenue sur son parcours dans la politique, quand Olive Atangana, bloggeuse, s'est appesantie sur l'apport des réseaux sociaux pour les femmes. Auteur de plusieurs essais, Inna O. de son vrai nom Pr. Kourra Félicité Owona Mfegue épouse Nanga, est professeure de droit, avocate, ambassadrice pour la paix.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X