Cameroun: Hommage à Tchana Pierre - Un mausolée en projet

L'initiative en la mémoire de l'icône de la musique camerounaise de regrettée mémoire a été présentée par son promoteur au Minac le 9 mars dernier à Yaoundé.

Le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt a reçu en audience mardi dernier, le promoteur culturel Jean Guy Wandji et son équipe. Cette délégation est venue solliciter l'accompagnement de la tutelle pour la réalisation d'un projet particulier. Il s'agit de la construction d'un mausolée qui sera érigé à Bangoulap dans la région de l'Ouest, en la mémoire de l'artiste Jean Pierre Tchana (plus connu sous son nom de scène Tchana Pierre). En 1998, l'auteur de la célèbre chanson « Il n'est jamais trop tard » s'en allait, laissant ses fans désemparés. Il est question de les aider à se remémorer des bons souvenirs de leur idole. Selon le promoteur culturel, le monument en prévision va mesurer environ 10 mètres, et sera construit à base de briques de terre avec un toit en chaume, pour mettre en valeur le patrimoine culturel camerounais.

Au cours de la rencontre, Jean Guy Wandji est revenu sur l'objectif de cette initiative. En accord avec la famille du regretté musicien, le terrain familial servira pour l'emplacement de la bâtisse.

Pour le ministre des Arts et de la Culture, ce projet est une manifestation de la reconnaissance de ce que les artistes donnent au public, et une telle conservation de leur legs artistique participe de la préservation de la richesse culturelle nationale. C'est pourquoi le ministre Bidoung Mkpatt a promis d'appuyer les promoteurs de ce projet. Pour ce qui est notamment du volet financier, il a annoncé un coup de pouce dans le budget de 2022.

Les travaux du mausolée vont commencer ce lundi 15 mars, afin de permettre que l'héritage et les œuvres de Tchana Pierre soient visibles au plus vite. « Nous voulons que les jeunes sachent qu'il y a eu un artiste qu'on appelait Tchana Pierre. Ce mausolée rappellera aux touristes qui viendront à Bangoulap qu'il y a eu un artiste qui a marqué l'Afrique à travers ses chansons dans cette région », a fait savoir le porteur du projet. Il est également revenu sur les raisons du choix de Bangoulap comme lieu de l'emplacement de cette initiative : « Bangoulap est une terre d'artistes. Les rois de cette contrée y ont installé la Cité internationale de la musique et de la danse. Il se trouve également que Tchana Pierre est originaire de cette localité et il y a été enterré. » Le promoteur culturel était accompagné de l'écrivain Joseph Fotso, auteur d'un roman sur la vie de Tchana Pierre. « J'ai écrit un livre biographique sur Tchana Pierre, qui ressort un itinéraire artistique et musical de 33 ans. C'est ma manière à moi de lui rendre hommage », a fait savoir l'écrivain.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X