Seychelles: Les cas de Covid-19 aux Seychelles sont à la baisse, selon un responsable de la santé

Le nombre de cas de COVID-19 aux Seychelles suit une tendance à la baisse depuis qu'il a atteint un sommet à la mi-février, a annoncé jeudi un responsable de la santé.

Le commissaire à la santé publique, Jude Gedeon, a déclaré lors d'une conférence de presse que, « semaine après semaine, nous avons enregistré une diminution du nombre de cas».

Depuis que le premier cas de COVID-19 a été enregistré aux Seychelles en mars de l'année dernière, la nation insulaire a enregistré 3 132 cas, dont 269 sont toujours actifs. Au total, 2 847 personnes se sont déjà rétablies ; 16 personnes sont mortes de la maladie.

« Une nouvelle baisse a été enregistrée la semaine dernière et un autre indicateur que nous examinons est le taux d'attaque. C'est le nombre de personnes infectées pour 10 000 personnes. On constate que depuis fin février, il y a eu une diminution du taux de contamination. Cela signifie que l'épidémie de COVID-19 aux Seychelles s'améliore en termes de nombre de cas enregistrés chaque semaine », a déclaré Dr. Gedeon.

Quant à savoir s'il existe une variante du virus aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, Dr. Gedeon a déclaré que l'autorité rencontrait des retards techniques dans ses efforts pour envoyer un échantillon à l'étranger pour des tests afin de déterminer si tel était le cas.

Il a ajouté que savoir si une variante est présente dans le pays permettra aux autorités compétentes de discuter et de décider si les mesures de santé publique doivent être réajustées.

Pour envoyer des échantillons biologiques à un laboratoire étranger à des fins d'analyse, le ministère de la Santé a besoin de deux kilos de glace sèche minimum pour maintenir les échantillons à la bonne température. Pour le moment, la glace sèche ne peut pas être obtenue localement.

« Nous étions censés en obtenir depuis l'Afrique du Sud grâce à un vol spécial. Malheureusement, le vol a été annulé. Les échantillons seront envoyés au laboratoire de Kemri (Kenya Medical Research Institute) au Kenya et nous essayons de voir si nous pouvons obtenir de la glace sèche de Dubaï », a déclaré Dr. Gedeon.

Au départ, les autorités sanitaires voulaient envoyer l'échantillon en Afrique du Sud pour y être testé, cependant, il n'y a pas de vol direct entre les Seychelles et l'Afrique du Sud.

Dr. Gedeon a ajouté que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) aide les Seychelles dans le processus et que tous les échantillons sont emballés et prêts à être expédiés.

Pendant ce temps, la campagne de vaccination se poursuit bien que la Health Care Authority ait actuellement des difficultés à délivrer un carnet de vaccination internationalement reconnu aux voyageurs.

Aux Seychelles, les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin ont reçu une carte de vaccination qui est liée à la base de données de la santé.

« Nous émettrons plus tard une carte utilisable à l'international. Les autorités compétentes travaillent encore sur cette question », a déclaré Dr. Louange.

Il a ajouté que c'est également un défi au niveau international, même avec l'OMS et d'autres organisations de la santé et l'UE, qui travaillent sur un système d'information sur l'immunisation ou un système d'information sur la vaccination qui permettra aux gens de présenter un document reconnu par d'autres pays.

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.